Le Bronx de la Gare de Lyon | VICE | France


Source : Le Bronx de la Gare de Lyon | VICE | France

« Après avoir laissé pourrir l’îlot Chalon à dessein afin de forcer ses habitants à le quitter, le gouvernement et la Mairie observeront avec satisfaction le départ des dealers vers Stalingrad ou la Goutte-d’Or. C’est dans ce contexte-là que le photographe Francis Campiglia a pris la direction de l’îlot Chalon, afin de documenter le chant du cygne d’un quartier qui finira par être enseveli sous le béton purificateur de la rénovation urbaine. Il en tirera un livre, L’îlot Chalon : chroniques d’un quartier de Paris, 1986-1995. J’ai eu l’occasion de discuter avec lui afin d’en savoir plus sur son expérience dans ce quartier légendaire. » ( Par Raphaël Ciais – VICE –mars 25, 2016)

 

 

Autres références : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.403484233071392.99602.242455849174232&type=3

 

Les photos de Francis Campiglia : https://www.flickr.com/photos/franciscampiglia/


Web documentaire SC Films : Les visiteurs de Notre Dame


Peu à peu, lentement, très lentement, sans qu’il nous soit encore possible de savoir si ce média connaîtra une véritable expansion ou retombera dans l’oubli des curiosités, poussé hors du chemin par d’autres avancées technologiques, le web documentaire tente de timides percées.

On se souvient du fameux B4 Fenêtres sur Cour de Jean-Christophe Ribot où on pouvait découvrir à son rythme la vie des habitant d’une tour de banlieue en cliquant sur les fenêtres.

Le jubilé de la construction de Notre Dame de Paris aura suscité le développement d’un autre objet média: Les visiteurs de Notre Dame de Sc films, realisé par Stéphane Chung. Photos, film, son,  informations et même un livre qu’on peut se procurer, tout est là pour nous permettre de mieux comprendre la vie quotidienne de cette cathédrale, de ses visiteurs et de ceux qui la font vivre, le petit peuple qui en assure la sécurité et le fonctionnement.

Pour ma part, j’ai aussi beaucoup aimé les photos noir et blanc de Stéphane Chung mélangées avec de petites vidéos qui nous donnent vraiment l’impression de visiter la Cathédrale avec ses visiteurs.

les_visiteurs_de_notre_dame

Le document est fait pour être visionné en plein écran et avec des écouteurs (bruits de foule en immersion assez étonnants…).

A découvrir et savourer sur http://ndparis.free.fr ou directement sur http://web-docs.fr/notredame/index.html


Sortie et signature : Bernard Plossu – l’Abstration Invisible


Bernard Plossu. L’abstraction invisible
Entretien avec Christophe Berthoud / Éditions Textuel
Parution le 18 septembre

bernard-plossu-l-abstraction-invisible-01

bernard-plossu-l-abstraction-invisible-02

bernard-plossu-l-abstraction-invisible-couverture

Photographe inclassable, au parcours atypique en marge du reportage et des codes de la photographie plasticienne, Bernard Plossu a construit une grammaire photographique qui lui est propre, « pour être, nous dit-il, de plain pied avec le monde et ce qui se passe ».

L’histoire de Plossu, c’est celle d’un jeune homme issu de milieu aisé, en rupture de ban, d’un autodidacte qui se forme au contact de « maîtres » qu’il choisit parmi ses aînés. Son errance à travers le Mexique donnera Le Voyage mexicain, l’un des livres photographiques majeurs du XXe siècle, le premier reportage dans la jungle, la découverte des beatniks puis des hippies et la pratique de la photobiographie…

Ces entretiens passionnants permettent de saisir les sinuosités de la trajectoire étonnante d’une figure majeure de la photographie contemporaine française.

Bernard Plossu dédicacera L’abstraction invisible le 26 septembre de 16h à 19h à la librairie La Chambre Claire (14 rue Saint-Sulpice – Paris 6ème) en présence de Christian Berthoud et du responsable de la collection « L’écriture photographique » Clément Cherroux.


Yan Morvan : « Nous allons être condamnés parce que nous avons informé » | Photographie.com


Yan Morvan n’est pas seulement le photographe salué comme un grand spécialiste de la photographie de guerre. Ses travaux sur les banlieues et les gangs, en France ou aux Usa, ont été salués comme des témoignages essentiels pour comprendre notre société et notre époque.

C’est pour un de ses livres « clé », Gang Story, que le photographe est aujourd’hui traîné en justice.

gang-story-de-yan-morvan-ches-la-manufacture-du-livre

Les photographes réclament depuis longtemps une réforme de notre législation sur le droit à l’image, une législation qui empêche les professionnels de publier leurs travaux, tout en laissant ouvertes les portes des réseaux sociaux sur lesquels des milliers de photos circulent librement et sans aucun contrôle.

A vous de vous forger vote opinion en lisant l’excellent article de Photographie.com,
Yan Morvan : "Nous allons être condamnés parce que nous avons informé" .