C215

50 ans d’art urbain à Paris au Crédit Municipal de Paris jusqu’au 6 juin

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

50 ans d'art urbain à Paris

 

C’est vraiment une magnifique exposition, la première dit-on qui essaie de montrer un panorama de l’art des rues depuis le début des années 1980.

 

Je vous ai mis de côté quelques photos pour vous donner envie.

 

50 ans d'art urbain à Paris au Crédit Municipal    Mosko & Associés - Sans titre - 2013 - Bombe aérosol et pochoir sur toile    Dominique Larrivaz - Vach Foll - 1990 - Acrylique sur carton   Jean Faucheur - Gazireine - 1986 - Acrylique sur toile     Jérôme Mesnager - Sans titre - 2006   Miss. Tic - J'enfile l'art mur - encre aérosol sur toile et bois   Thom Thom - Ethnik art (numéro 1) 2010 - affiches découpées et marouflées   Jana & Js - - 2010 - Bombe aérosol sur palissade en bois   Artiste Ouvrier - Sans titre - 2013 - bombe aérosol, toile roulée

C’est au Crédit Municipal

55 rue des Francs Bourgeois Paris 4ème

C’est gratuit vous ne serez donc pas obligé de mettre le collier de la grand tante en gage, et c’est jusqu’au 13 juin 2015.

Quant aux horaires, ils sont somptueux: lundi au vendredi de 9 à 18 h et le samedi de 9h à 17h

 

Pas pu aller voir la Tour Paris 13 et ses Street Artists?

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Pas pu aller voir la Tour Paris 13 et ses Street Artists?

La Tour Paris 13

Bon rassurez-vous, vous n’êtes et ne serez pas les seuls. Il faut dire que la queue qui s’allonge chaque jour devant l’entrée est à elle seule du street art : elle s’affiche dans la rue, est sans cesse retouchée et sera éphémère, que demander d’autre?

 

Bon résumons-nous.

Un galeriste (Mehdi Ben Cheikh, galerie Itinerrance) eut un jour l’idée de proposer à une liste impressionnante d’artistes de rue du monde entier (plus de 100) d’investir un immeuble qui doit être détruit bientôt. Contactée, la mairie du 13ème qui aime les artistes de rue avec Miss Tic, Jana & Js et d’autres (voir les lézarts de la Bièvre) depuis des années apporta son soutien.

Carte blanche! rendez-vous compte, les élus ont eu carte blanche!

En retour, de la com (mais oui Coco, de la bonne com avec télés, reportages, etc) ET, c’est là que c’est important, un mois d’exposition entrée libre, pour qu’on ne puisse pas dire que le seul qui ait profité de l’aubaine soit le galeriste… (oui, oui, on en connaît…)

 

Bref gros succès, à un point tel que pour ne pas être privé, le lieu est quand même pratiquement inaccessible, sauf à passer la nuit devant les portes de la Tour avec son sac de couchage comme un immigré devant la porte de l’Ofpra.

Mais qu’arrive-t-il donc au Street Art? Après trois décennies de courses poursuites entre les artistes et le service d’ordre en chaussures à clous, voilà que nos chers gribouilleurs se la pêtent à la Fiac, dans les espâââces branchés, envahissent les Frac et qu’il sera bientôt du dernier chic de se balader, non plus avec une rolleix au poignet, mais une bombe, un pot de peinture ou un pot de colle au bout du bras.

Allez, on les aime quand même nos pocheurs et graffeurs mais gare à grosse tête quand même.

Donc si vous n’avez pas pu vous résoudre encore à cette attente interminable, voici un petit film qui vous mettra l’eau à la bouche et vous donnera peut-être envie, malgré tout, de courir pour être parmi les derniers à voir ces merveilles. Oui, je dis bien merveilles. Et c’est après tout sans doute la raison de cet engouement irrésistible, le talent et l’énergie semblent bien être dans les doigts de ces artistes, qu’on a souvent voulu cantonner à la rue, voire les y mettre.

 

 

Street Art, la Tour Paris 13 | ToutParisEnVideo.

Galerie Itinerrance

On peut voir aussi les vidéos de Laurence sur Viméo qu’on embrasse (laurence, pas Viméo)

 

Les artistes :

 

Pantonio (Portugal) – 108 (Italie) – 2mil (Bresil) – Add Fuel (Portugal) – AGL(France) – Agostino Lacurci (Italie) – Alëxone (France) – A1one (Iran) – Amin (France) – Aous (Arabie Saoudite) – AweR (Italie) – Azooz (Arabie Saoudite) – Belem (Portugal) – Bom.K (France) – BToy (Espagne) – C215 (France) – Celeste Java (France) – Cope2 (USA) – Corleone (Portugal) – Dabro (Tunisie) – Dado (Italie) – Dan23 (France) – David Walker (UK) – Eime (Portugal) – eL Seed (Tunisie) – Ethos (Bresil) – Etnik (Italie) – Fenx (France) – Flip (Brésil) – Gael (France) – Gilbert (France)- Guy Denning (UK)- Herbert Baglione (Brésil) – Hogre (Italie) – Hopnn (Italie) – Indie 184 (USA) – Inti Ansa (France) – Inti Castro (Chili) – Jaz (Argentine) – JB Rock (Italie)- Jimmy C (Australie) – Joao Samina (Portugal) – Jonone (USA) – Joys (Italie) – Julien Colombier (France) – Kan (France) – Katre (France) – Kruella (Portugal) – Legz (France) – Lek (France) – Liliwenn (France) – Loiola (Brésil) – Ludo (France) – Madame Sanbor (France) – Mar (Portugal) – Marko93 (France) -Mario Belem (Portugal) – Maryam (Arabie Saoudite) – Matéo Garcia Leon (France) – Maz (Arabie Saoudite) – MoneyLess (Italie) – Mosko (France) – Mp5 (Italie) – Myre (France) – Nano (Chili) – Nebay (France) – Nemi Uhu (France) – Nilko (France) – Orticanoodles (Italie) – Pantonio (Portugal) – Paulo Arraiano (Portugal) – Peeta (Italie) – Philippe Baudelocque (France) – Rapto (Brésil) – Rea 1 (France) – Rodolphe Cintorino (France) – Roti (France) – Sambre (France) – Sean Hart (France) – Sebastien Preschoux (France) – Senso (Italie) – Seth (France) – Shaka (France) – Shoof (Tunisie) – Shuck2 (France) – Sowat (France) – Spazm (France) – Speto (Bresil) – STeW (France) – Stinkfish (Mexique) – Sumo (Luxembourg) – Tellas (Italie) – Tinho (Bresil) – Tore (France) -Uno (France) – Uriginal (Espagne) – Vexta (Australie) – Vhils (Portugal)  +- /Maismenos (Portugal)

Au delà du Street Art : Musée de la poste du 28 novembre 2012 au 30 mars 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
Excusez du peu pour le générique : Bansky, C215 , Dran, Invader, l’Atlas, Ludo, Miss Tic, Rero, Shepard Fairey, Swoon, Vhils…
Vernissage le 27 novembre 2012 de 18h à 22h

Exposition du 28 novembre 2012 au 30 mars 2013

Musée de la Poste

34 Bd de vaugirard Paris 15ème

image

C215 expose dans la chapelle Saint Louis de la salle Pétrière

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Voici une occasion, si ce n’est déjà fait, de faire deux découvertes :
celle de la chapelle de l’hôpital de la Salle Pétrière
celle d’un artiste de rue à suivre de très près : C215.

Si vous traînez parfois dans le sud de Paris et sa proche banlieue, vous êtes certainement déjà tombé nez à nez avec un des pochoirs de C215 dont la technique et la couleur ne sont pas sans rappeler fortement le travail du vitrail des maîtres verriers.

L’exposition que nous propose aujourd’hui la galerie Itinerrance dans la chapelle Saint Louis de la « SallePé » vient confirmer avec éclat ce trait de l’artiste.

« C215 voyage à travers le monde laissant sur son passage des pochoirs contextuels dans les rues, il y dresse des portraits de sans abris, mendiants, réfugiés, d’orphelins, toutes ces personnes laissées pour compte par la société capitaliste.

Ses œuvres sont placées sur des non-lieux, des supports dévalués : portes rouillées, murs cassés ou brûlés, poubelles. Chaque pochoir est pensé et créé in situ, et découpé sur place, de manière à se fondre dans son environnement et interagir avec ses habitants.

C215 a depuis longtemps entamé une recherche autour du religieux, il a ainsi repris des travaux de Caravage et Raphaël à Rome et au Vatican en 2011.

Sous l’égide de la galerie Itinerrance, il relève aujourd’hui un nouveau défi en s’installant au sein de la chapelle Saint-Louis de la Pitié-Salpêtrière.

Ce lieu exceptionnel a été construit entre 1670 et 1679 à la demande de Louis XV ; il est considéré comme l’un de chefs-d’œuvre de Libéral Bruant, architecte des Invalides qui en a dessiné les plans en collaboration avec Louis Le Vau, lui-même à l’origine de nombreux bâtiments tels que le château de Vaux-le-Vicomte.

Dans cet espace particulier C215 nous présente un travail emprunt de mystique, sous la forme d’enfants de tous les pays. Pour cela il emploie une technique inédite :
des vitraux réalisés à partir de ses peintures originales. Le verre peint cuit est ensuite monté sur des caissons lumineux afin que ces personnages irradient l’espace. »

C215 à la Chapelle Saint Louis

Chapelle St Louis
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière 

47 boulevard de l’Hôpital

T : (+33)1 42 16 04 24

Du lundi au samedi de 10h30 à 13h50 puis de 15h40 à 17h40
Le dimanche de 10h30 à 13h50

LouiseBrooks theme byThemocracy