Irving Penn – Les petits métiers à la fondation Cartier Bresson >> 25 juillet 2010


© The Irving Penn Foundation

Si vous ne connaissez pas ce photographe, c’est le moment et, à mon avis, par la partie la plus intéressante de son travail amha comme on dit dans les blogs.

Ce photographe a vu le monde par le viseur de son appareil et même en Afrique, il faisait poser ses modèles sur les fonds de son studio de campagne, comme s’il avait voulu éliminer tout ce qui pouvait parasiter la vérité de l’humanité qu’il essayait sans relâche de fixer.

Pas de décor naturel donc, mais la mise en place minutieuse du moindre objet, de la moindre lumière. Cet exercice de dépouillement suprême suivi d’une reconstruction extrême rend-il au modèle son universalité? Pas sur, mais les photos sont superbes et Irving Penn voulait faire oeuvre créatrice plutôt que de restitution pure et simple.

A vous de juger à la Fondation Cartier Bresson, jusqu’au 25 juillet, avec l’exposition de 100 des 216 petits métiers photographiés à partir de 1950.

Fondation Cartier Bresson
2 impasse Lebouis Paris 14ème

m4s0n501

Comments are closed.

LouiseBrooks theme byThemocracy