Street Art Exposition Collective Galerie Brugier Rigail jusqu’au 29 août 2020

/// EXPOSITION COLLECTIVE /// jusqu’au 29 août 2020 à la Galerie Brugier-Rigail Paris

STENCIL POWER
Artiste-Ouvrier – Guy Denning – Miss Tic – Monkeybird – Nick Walker – Speedy Graphito

📍Galerie Brugier-Rigail : 40, rue Volta – 75003 Paris

Miss Tic - Expo Collective Galerie Brugier Rigail

Sabine Weiss : Une Vie de Photographe – Le Kiosque de Vannes –> 6 septembre 2020

Sabine Weiss : Une vie de photographe
Vannes – Le Kiosque
Exposition jusqu’au 6 septembre 2020 – Le Kiosque – Espace d’exposition dédié à la photographie (infos)
Quai Eric Tabarly -56 000 Vannes (carte)
expositions :Ouvert tous les jours : 10h-13h / 14h-19h – Entrée gratuite

Le site de Sabine Weiss

Juste après le déconfinement, ma première visite fut l’exposition du Kiosque de Vannes consacrée à Sabine Weiss . A ne pas rater si vous passez par le Morbihan.

« L’exposition « Sabine Weiss, une vie de photographe » a été spécialement recréée pour le Kiosque à partir de l’exposition réalisée par le Jeu de Paume et présentée au Château de Tours en 2016, sous le commissariat de Virginie Chardin, historienne de la photographie.

Cette exposition retrace le parcours artistique de Sabine Weiss à travers sept thèmes emblématiques du travail de la photographe : Paris, Les Etats-Unis, Enfances, l’Europe, la Mode, Portraits d’artistes et Solitudes.

En complément de l’exposition, une sélection de photographies sur la Bretagne des années 50 par Sabine Weiss sera présentée en grands formats à l’extérieur à côté du Kiosque. »

 

Rue Edmond-Flamand, Paris, 1952 © Sabine Weiss
Rue Edmond-Flamand, Paris, 1952 © Sabine Weiss
Romy Schneider, Paris, 1960 © Sabine Weiss
Romy Schneider, Paris, 1960 © Sabine Weiss
Les lavandières, Bretagne, 1954 © Sabine Weiss
Les lavandières, Bretagne, 1954 © Sabine Weiss
L’homme qui court, Paris, 1953 © Sabine Weiss
L’homme qui court, Paris, 1953 © Sabine Weiss
Feux de Bengale, Naples, Italie, 1955 © Sabine Weiss
Feux de Bengale, Naples, Italie, 1955 © Sabine Weiss
Enfant perdu dans un grand magasin, New York, 1955 © Sabine Weiss
Enfant perdu dans un grand magasin, New York, 1955 © Sabine Weiss
Anna Karina pour la marque Korrigan, 1958 © Sabine Weiss
Anna Karina pour la marque Korrigan, 1958 © Sabine Weiss

 

 

 

 

 

Les plus jolis de tous les masques!!

Et pendant ce temps là, Aubade continue de nous proposer chaque mois les plus jolis de tous les masques dont on puisse rêver!

En juillet par exemple, puisqu’il s’agit du calendrier d’Aubade, un masque aux allures de Rorschach, devant lequel vous avez tout le temps de rêver et de vous demander à quoi il vous fait penser…

Vous pouvez en consulter les autres illustrations ici : Le Calendrier Aubade 2020

Espace Beaurepaire – Art Cluster 10 du 23 au 28 juin 2020 | Exposition collective

Dans un esprit d’entraide, de soutien et de solidarité, L’Espace Beaurepaire accueille 12 artistes en résidence : des street artistes, artistes peintres, photographes, sculpteurs et plasticiens du 23 au 28 juin

ART CLUSTER 10  à l'Espace Beaurepaire du 23 au 28 juin 2020

Détails ici : Art Cluster 10 | 23 – 28 juin 2020 | Exposition collective

De mardi à samedi : 13h à 21h
Dimanche : 13h à 17h

Espace Beaurepaire
28 rue Beaurepaire
75010 Paris

Déconfinement inconsidéré

Cette petite affiche est assez ancienne (2014) mais elle m’a semblé appropriée à notre actualité, même si à l’époque j’avais plutôt pensé à l’Angélus de Millet…

A ma grande honte, je n’en connais pas l’auteur (de l’affiche pas de l’Angélus).

 

Today’s picture : Blanche, Blanche… As-tu vu le Coronavirus?

Blanche, Blanche, dis-moi vite ce matin dans quel état j’erre?

Bon, les enfants et les plus de 70 ans, nous voilà confinés, mais pas ensemble, évidemment… Ce qui va me manquer dans les semaines à venir, c’est le métro, son odeur, ses promiscuités, et sa capacité à me conduire là où je veux.

Il va falloir retrouver mes ennuis d’enfance, ces longues périodes d’attente le front collé à la fenêtre… Ou peut-être, espoir, espoir, se décider enfin à quadriller le bois de Vincennes pour, cela n’est pas trop tôt, savoir précisément combien d’arbres y sont plantés… et se sauver dans les fourrés au moindre individu entraperçu pour éviter tout contact. Les arbres ne toussent pas et s’ils ont des virus, ce sont les leurs, chacun les siens.

Blanche, Blanche…

Turner, peintures et aquarelles – Collections de la TATE – Musée Jacquemart André

Turner, peintures et aquarelles – Collections de la TATE
Musée Jacquemart André
Exposition du 13 mars au 20 juillet 2020
158 boulevard Haussmann, 75008 Paris (carte)
ouvert tous les jours y compris les jours fériés de 10h à 18h. Nocturnes les lundis jusqu’à 20h30 en période d’exposition. Dernière admission 30 minutes avant la fermeture du musée.

Scarborough, vers 1825, aquarelle et graphite sur papier, 15,7 x 22,5 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
L’Artiste et ses admirateurs, 1827, aquarelle et pigments opaques sur papier, 13,8 x 19 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
Jumièges, vers 1832, gouache et aquarelle sur papier, 13,9 x 19,1 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
Une Villa. Clair de lune (une villa un soir de bal) pour « Italie » de Rogers, vers 1826–1827, crayon et encre, graphite et aquarelle sur papier 24,6 x 30,9 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
Venise : Vue sur la lagune au coucher du soleil, 1840, aquarelle sur papier, 24,4 x 30,4 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
Le Lac Léman avec la Dent d’Oche au-dessus de Lausanne, 1841, graphite et aquarelle sur papier, 23,5 x 33,8 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate
La Visite de la Tombe, exposé en 1850, huile sur toile, 91,4 x 121,9 cm, Tate, accepté par la nation dans le cadre du legs Turner 1856 – Photo © Tate