Musée Carnavalet – Henri Cartier-Bresson : Revoir Paris


Il reste 44 jours pour voir cette exposition

Henri Cartier-Bresson: Revoir Paris
Musée Carnavalet
Exposition jusqu’au dimanche 31 octobre 2021
23, rue de Sévigné Paris 3e (carte)
expositions :Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h – Plein tarif : 11€ – Tarif réduit : 9€

La réservation en ligne d’un billet d’entrée horodaté est obligatoire
sur la page du Musée Carnavalet

Après quatre années de restauration, le musée Carnavalet rouvre ses portes.

Ce musée tient une place à part à Paris. Situé en plein coeur du Marais, il occupe deux hôtels du 3ème arrondissement, l’hôtel de Carnavalet et l’hôtel Le Pelletier. C’est un musée municipal consacré à l’histoire de Paris et d’ailleurs son nom officiel et complet est « Musée Carnavalet – Histoire de Paris », même si les habitués le tutoient familièrement et vont « à Carnavalet » comme on visiterait un ami.
C’est le photographe Henri Cartier-Bresson qui a été choisi pour la réouverture du Musée, en mettant l’accent sur ses relations avec Paris, « sa ville » qui vit ses premieres déambulations, ses premiers clichés et lui fut un ancrage permanent entre ses nombreux voyages.

J’avais adoré en 2019 l’exposition CHINE 1948-1949 et 1958 à l’occasion de l’installation de la fondation Cartier-Bresson rue des Archives.

Celle présentée aujourd’hui au Musée Carnavalet est toute aussi passionnante. On y retrouvera le promeneur qui arpentait la ville et ses faubourgs, le reporter de la Libération, celui de 1968, mais aussi, aspect moins connu, le portraitiste qui transformait ses modèles célèbres en simples promeneurs croisés « par hasard ».

Bref, c’est l’instant décisif pour retenir votre heure de visite, prenez votre masque et filez voir et revoir cette magnifique exposition.

Après votre visite, ne vous privez pas de flâner dans les salles des collections permanentes, où d’autres merveilles vous attendent. Rassurez-vous vous n’en viendrez pas à bout, cela vous fera une excellente raison pour y revenir.

La Salle de Bal de l’hôtel de Wendel, acquise en 1981 et remontée dans l’hôtel Le Peletier du musée Carnavalet
Reconstitution du décor de la boutique du bijoutier Fouquet décorée par Alphonse Mucha

Appel à candidature – Prix Levallois- limite 27 juin 2021


« Créé en 2008, le Prix Levallois récompense les meilleurs photographes de moins de 35 ans de toutes nationalités. Le Prix n’impose ni thème ni format, seule la qualité de l’écriture compte dans la sélection des artistes. » 

« Quinze photographes sont sélectionnés par les directeurs artistiques. Leurs dossiers sont présentés et défendus devant un jury composé de cinq acteurs du monde de la photographie dont l’Adjoint à la Culture de la ville de Levallois, et un directeur artistique dédié, Alexandre de Metz co-fondateur de YellowKorner, afin d’élire le Lauréat et sa Mention Spéciale. »

 » Le Prix du Public est décerné suite à un vote en ligne qui donne la parole à tous les amateurs de photographie. Les photo ungraphies des trois auteurs récompensés seront présentées lors d’une exposition au sein des Salons d’Honneur de l’Hôtel de Ville de Levallois, en octobre 2021. »

 » Le Lauréat reçoit une dotation de 10 000 euros et la Mention Spéciale un boîtier numérique. »

Rendez-vous vite vite sur le site pour votre dossier d’inscription

WWW.PRIX-LEVALLOIS.COM Continuer la lecture de « Appel à candidature – Prix Levallois- limite 27 juin 2021 »


Le calendrier Lavazza 2021 – The New Humanity


C’est l’époque des calendriers et Lavazza est de la partie, avec une édition 2021 qui rassemble 13 photos originales signées David LaChapelle, Simone Bramante, Martin Schoeller, Ami Vitale, Christy Lee Rogers, Steve McCurry, Joey L., Carolyn Drake, Denis Rouvre, Eugenio Recuenco, Charlie Davoli, Martha Cooper et Toilet Paper.

Pas mal, non?

Et si vous avez envie de faire une bonne action tout en acquérant un tirage original d’une de ces photos, rendez-vous sur la vente aux enchères auction.lavazza.com avant le 25 novembre. Les recettes seront destinées à soutenir New Horizons, un projet d’aide aux personnes les plus vulnérables de la population de Calcutta en Inde. Vous pourrez aussi, plus simplement, y acheter le calendrier pour une trentaine d’euros.

Pas mal non plus, n’est-il pas?


Sabine Weiss : Une Vie de Photographe – Le Kiosque de Vannes –> 6 septembre 2020


Sabine Weiss : Une vie de photographe
Vannes – Le Kiosque
Exposition jusqu’au 6 septembre 2020 – Le Kiosque – Espace d’exposition dédié à la photographie (infos)
Quai Eric Tabarly -56 000 Vannes (carte)
expositions :Ouvert tous les jours : 10h-13h / 14h-19h – Entrée gratuite

Le site de Sabine Weiss

Juste après le déconfinement, ma première visite fut l’exposition du Kiosque de Vannes consacrée à Sabine Weiss . A ne pas rater si vous passez par le Morbihan.

« L’exposition « Sabine Weiss, une vie de photographe » a été spécialement recréée pour le Kiosque à partir de l’exposition réalisée par le Jeu de Paume et présentée au Château de Tours en 2016, sous le commissariat de Virginie Chardin, historienne de la photographie.

Cette exposition retrace le parcours artistique de Sabine Weiss à travers sept thèmes emblématiques du travail de la photographe : Paris, Les Etats-Unis, Enfances, l’Europe, la Mode, Portraits d’artistes et Solitudes.

En complément de l’exposition, une sélection de photographies sur la Bretagne des années 50 par Sabine Weiss sera présentée en grands formats à l’extérieur à côté du Kiosque. »

 

Rue Edmond-Flamand, Paris, 1952 © Sabine Weiss
Rue Edmond-Flamand, Paris, 1952 © Sabine Weiss

Romy Schneider, Paris, 1960 © Sabine Weiss
Romy Schneider, Paris, 1960 © Sabine Weiss

Les lavandières, Bretagne, 1954 © Sabine Weiss
Les lavandières, Bretagne, 1954 © Sabine Weiss

L’homme qui court, Paris, 1953 © Sabine Weiss
L’homme qui court, Paris, 1953 © Sabine Weiss

Feux de Bengale, Naples, Italie, 1955 © Sabine Weiss
Feux de Bengale, Naples, Italie, 1955 © Sabine Weiss

Enfant perdu dans un grand magasin, New York, 1955 © Sabine Weiss
Enfant perdu dans un grand magasin, New York, 1955 © Sabine Weiss

Anna Karina pour la marque Korrigan, 1958 © Sabine Weiss
Anna Karina pour la marque Korrigan, 1958 © Sabine Weiss

 

 

 

 

 


Les plus jolis de tous les masques!!


Et pendant ce temps là, Aubade continue de nous proposer chaque mois les plus jolis de tous les masques dont on puisse rêver!

En juillet par exemple, puisqu’il s’agit du calendrier d’Aubade, un masque aux allures de Rorschach, devant lequel vous avez tout le temps de rêver et de vous demander à quoi il vous fait penser…

Vous pouvez en consulter les autres illustrations ici : Le Calendrier Aubade 2020


Espace Beaurepaire – Art Cluster 10 du 23 au 28 juin 2020 | Exposition collective


Dans un esprit d’entraide, de soutien et de solidarité, L’Espace Beaurepaire accueille 12 artistes en résidence : des street artistes, artistes peintres, photographes, sculpteurs et plasticiens du 23 au 28 juin

ART CLUSTER 10  à l'Espace Beaurepaire du 23 au 28 juin 2020

Détails ici : Art Cluster 10 | 23 – 28 juin 2020 | Exposition collective

De mardi à samedi : 13h à 21h
Dimanche : 13h à 17h

Espace Beaurepaire
28 rue Beaurepaire
75010 Paris


Today’s picture : Blanche, Blanche… As-tu vu le Coronavirus?


Blanche, Blanche, dis-moi vite ce matin dans quel état j’erre?

Bon, les enfants et les plus de 70 ans, nous voilà confinés, mais pas ensemble, évidemment… Ce qui va me manquer dans les semaines à venir, c’est le métro, son odeur, ses promiscuités, et sa capacité à me conduire là où je veux.

Il va falloir retrouver mes ennuis d’enfance, ces longues périodes d’attente le front collé à la fenêtre… Ou peut-être, espoir, espoir, se décider enfin à quadriller le bois de Vincennes pour, cela n’est pas trop tôt, savoir précisément combien d’arbres y sont plantés… et se sauver dans les fourrés au moindre individu entraperçu pour éviter tout contact. Les arbres ne toussent pas et s’ils ont des virus, ce sont les leurs, chacun les siens.

Blanche, Blanche…