Petits poêmes et grands textes - Retour à l'index

Venise
Philippe Deschamps
(http://www.feelingsurfer.net/garp/fr/poesie/menestrel/venise.html)

Un jour, peut-être, raconterai-je la curieuse histoire de ce texte...

Que bourdonne sur le pavé
Le passé des amours perdues.
Que revienne pour la cité
La part des plaisirs défendus.


Qu'un rêve d'or et de ténèbres
Innonde l'ombre des ruelles
Et couvre l'eau. Et qu'il célèbre
Le jeu des amantes cruelles.

Sous les habits noirs et les masques,
Que renaissent au petit jour
Les doux souvenirs de nos frasques
Sans les trahisons de l'amour.

Que la colombe au coeur éteint,
De son filin, fasse pleuvoir
Ses confettis, gouttes de vin,
Amères douceurs de l'espoir.

Que s'élève sous tous les ponts
L'humide soupir des gondoles,
Lunes noires où nous voguions,
Perçant la brumeuse auréole.

Sur les canaux, mon âme en peine
A laissé voguer ma prière
Pour que, Venise, tu retiennes
Celle qui m'aimait tant hier.