La Sensa, un mariage historique (2)

   Retour

 
Guardi - Le Bucentaure arrive à san Nicolo di Lido

Mais l'essentiel n'était pas là et le Sensa prenait tout son sens lorsque le doge, accompagné de la "dogaresse" (quel vilain nom en français), s'installaient à la proue d'un somptueux navire, le Bucintaure, et que, suivis de tout ce que la ville comptait de notables, défilaientt lentement dans une magnifique procession navale, depuis le coeur de la cité jusqu'au port de San Nicolo, sur le Lido.

Là, le Doge, très solennellement, lançait à la mer un anneau d'or, pour renouveler avec la mer une alliance, un mariage, une union, appelez cela comme vous voudrez. Certains parlent aussi de prise de possession. Il s'exclamait alors : "Desponsamus te, mare nostrum, in signum veri perpetuique domini" (Nous t'épouserons, ô notre mer, en signe de véritable et perpétuelle possession".

Le dernier Bucentaure officiellement mis en chantier par la République, le fut en 1727 sous le doge Alvise Mocenigo.

Les tableaux des peintres qui ont illustré l'événememt nous permettent aujourd'hui de nous représenter l'événement : la lagune est absolument envahie d'embarcations et le Bucentaure, majestueux, immense et redoutable, domine tout de sa splendeur et de sa puissance. C'est qu'il fallait marquer les esprits, en particulier ceux des visiteurs, marchands, princes, diplomates venus de topute l'europe et de tous les pays du bassin méditerranéen, ottomans y compris puisque la sérénissime n'a cessé de s'allier et de combattre son puissant ennemi.

Alors si vous ne savez pas quoi faire pour l'ascension, hop, une petite escapade à Venise vous fera le plus grand bien... si, si! Mais ATTENTION : l'ascension en Italie, ce n'est pas le jeudi comme en France, mais le dimanche qui suit.. si, si! Par dérogation...

 

 

La Sensa, retour

Venise