philippe hérard

Philippe Hérard – Solo Show – galerie Joël Knafo Art jusqu’au 10 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Philippe Hérard - Solo Show

Inutile de vous dire que cette exposition est absolument indispensable et que je serais vraiment très déçu si vous vous trouviez des excuses ou des prétextes pour ne pas vous y précipiter.

Voici ce que dit de Philippe Hérard le sociologue au CNRS Pierre jeudy :

 » Quand on regarde dans les rues, les collages de Philippe Hérard, tels ces hommes nus ceints d’une bouée, on peut se demander si ce n’est pas la ville elle-même qui crée un effet d’équilibre pour ces personnages en posture instable. C’est elle, la ville, qui présenterait pour notre regard le sens allégorique de leur place dans l’espace public. Quand la figuration du bancal se fait légende urbaine…  »

Bon… On peut aussi se coller devant et rêver tout simplement… Vous verrez, vous penserez mieux, plus facilement, comme si les peintures de Philippe Hérard vous débouchaient les narines cérébrales.

« Philippe Hérard est né à Châlons-en-Champagne en 1966. Il se consacre dès l’adolescence à la peinture. Ses oeuvres, acryliques
sur toile, sont exposées en galeries ainsi que dans divers salons en France et à l’étranger. Depuis 2009, Philippe Hérard complète
son travail sur toile en déclinant ses personnages anonymes sur papier, qu’il colle sur les murs de Paris… et d’ailleurs.
Avec ses personnages, Philippe Hérard écrit des histoires, véritables poésies urbaines, qui invitent à la réflexion et au dialogue.
Tendres et amusantes, tristes et déplaisantes, ses installations nous observent, elles sont le miroir de nos âmes et le reflet d’une
société en constante mutation.
 »

C’est jusqu’au 10 octobre 2015
Galerie d’Art Contemporain
Joël Knafo Art – 146 boulevard Vincent Auriol
75013 Paris

www.joelknafo-art.com
ouvert samedi de 15h à 19h
et sur Rendez-vous au 07 81 61 21 57

Philippe HERARD – ARDOISES au Cabinet d’Amateur du 6 au 21 novembre

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Philippe Hérard - Expo ARDOISES au cabinet d'Amateur du 6 au 21 novembre 2014

La première fois que j’ai croisé sur les murs les personnages de ce peintre singulier, j’ai été saisi par leur terrifiante obstination à se maintenir à flot, malgré tout l’absurde de leur situation et de leur sort. Ils guettent et s’acharnent, envers et contre tout, figés dans leur étonnement et leur détermination qu’on aurait sans doute tort de moquer à défaire les embacles d’un monde qu’ils ne comprennent assurément pas.

Il faut venir au Cabinet d’Amateur pour voir les oeuvres de Philippe Hérard qui passent de l’atelier à la rue, de la rue à la galerie, passages insignifiants, leur force défiant la résistance de tous les supports, de tous les lieux.

Vernissage le jeudi 6 novembre à partie de 18 heures
Exposition jusqu’au 21 novembre 2014

Le cabinet d’Amateur
12 rue de la Forge Royale, 75011 Paris

« Philippe Hérard, peintre en l’être
Par Jean-Luc Hinsinger

Confiné dans son appartelier, attelé à la redoutable tâche de traduire l’inconfort de l’homo modernus, faisant sienne(s) les couleurs de notre bonne vieille palette terre : ocre, brique, marron brun, vert, sable orangé… Philippe Hérard est un artiste rare.

Ses « gugusses » comme il les nomme, anonymes, aux fêlures invisibles, aux postures improbables, sur une chaise bancale, une échelle de guingois, une mappemonde instable, couverte de journaux narrant le drame qui l’habite ou se débattant avec une bouée de sauvetage, à la recherche d’un équilibre, d’une place dans le monde… ce sont nos frères, nos cousins… nous ?

C’est avec une grande motivation et une force de travail impressionnante que Philippe Hérard a mis en œuvre son retour en galerie en novembre. Son appétence de créativité, ses instants de bonheur rejaillissent sur des œuvres toutes nouvelles et apprêtées pour une première sortie spectaculaire et ludique. Fraîcheur et enthousiasme, innovation et fidélité seront au rendez-vous, de quoi conforter les afficionados et faire entrer dans la ronde de nouveaux adeptes.

Philippe Hérard : le silence sur les murs

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Quand Philippe Hérard pose une peinture sur un mur, il y impose une forme subtile de silence, de stupéfaction qui force le passant à s’arrêter et à partager l’effroi, l’étonnement, la stupeur du personnage peint et l’associe à sa quête.

Et vous, que penseriez-vous en vous réveillant, de voir des gens au pied de votre lit, et même des vélos? Et plus généralement, que pensons-nous en nous réveillant de nous retrouver dans ce monde là? J’ai nommé cet affichage « Un réveil difficile ». Et vous?

Philippe Hérard - Un réveil difficile

A lire aussi sur la Panse de l’Ours : « Philippe Hérard : On est nombreux, mais seuls quand même… » (02/08/2012)

Philippe Hérard : On est nombreux, mais seuls quand même…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Cette solitude, on la retrouve comme un leitmotiv dans les très beaux collages de Philippe Hérard sur les murs de Ménilmontant: hommes vigie, guetteurs sur leur échelle, équilibristes isolés chacun sur sa petite planète instable, l’univers de ce peintre n’est guère optimiste. Mais j’aime beaucoup ce regard là, et ces oeuvres déposées ici et là sur les murs sont chaque fois l’occasion d’un petit instant de méditation salutaire.

Pour en savoir plus : l’article de « etc_stream » sur Ozarts

LouiseBrooks theme byThemocracy