[Les 10 dernières photos]
[Toutes les Photos] [Arrondissements] [Quartiers] [Portraits] [Toits] [Boutiques] [Monuments]

[Acheter une photo]  [Rechercher une photo  ]

 

 

Il faut aider le festival photo La Gacilly

Il faut sauver le festival photo La Galicy

C’est un beau festival photo et il appelle Ă  l’aide. 5 000 euros sont nĂ©cessaires pour assurer sa survie et on peut participer sur la plate forme de crowfunding Kisskissbankbank. Alors un petit effort?

Entièrement gratuit, le Festival accueille aujourd’hui plus de 300.000 visiteurs Ă  chaque Ă©dition, gourmands de dĂ©couvrir les expositions de grands photographes internationaux. Cette annĂ©e, les États-Unis sont Ă  l’honneur avec d’immenses photographes tels que Steve McCurry, John G. Morris, Russel James, Ansel Adams, Michael Nichols, Pete McBride, Brent Stirton, mais aussi Nick Brandt, Edouard Boubat, Robert Capa et bien d’autres…

Lisez la suite et apportez votre soutien ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/festival-photo-la-gacilly



Today’s Pictures- L’île de la Cité

L'Île de la Cité

Photo prise depuis le Pont des Arts… que j’ai de moins en moins envie de photographier.

Une certaine indigestion de cadenas, sans doute…



Today’s pictures – Lipizzan

Jument lippizzane - Haras de Lipica

TĂŞte Ă  tĂŞte - juments lipizzanes - Haras de Lipica



Le Paris de Léon Claude Vénézia – expo exceptionnelle galerie Terres d’Aligre 28 juin – 31 juillet 2014

expo-le-paris-de-leon-claude-venezia-galerie-terres-d-aligre

 

La galerie terres d’Aligre et la Photothèque des Jeunes Parisiens vous invitent à l’exposition « Le Paris de Léon Claude Vénézia »

Vernissage le Samedi 28 juin 17h/22h

“J’avais vingt ans. La photographie a surgi dans ma vie comme une Ă©vidence pour donner forme Ă  ce que je ressentais”

PiĂ©ton de Paris, Ă  l’instar de BrassaĂŻ qu’il a eu le privilège de connaĂ®tre, LĂ©on Claude VĂ©nĂ©zia est un amoureux de la ville oĂą il est nĂ© en 1941 dans le quartier de la Bastille. Bien que partisan de la lenteur, il lui arrive parfois de dĂ©clencher au millième de seconde. Autodidacte, influencĂ© par la littĂ©rature et le cinĂ©ma, il pratique un genre de photographie qui tient autant du reportage que de l’autobiographie.

InstallĂ© en Provence depuis les annĂ©es 80, il a enseignĂ© la photographie plus de dix ans Ă  l’Ecole supĂ©rieure d’art d’Aix en Provence. LĂ©on Claude nous a quittĂ©s le 25 novembre 2013…

« J’imagine parfois que la trace de nos déplacements pourrait être cartographiée. Le dessin sur la carte du monde serait une métaphore de notre passage. L’image révèlerait-elle une signification cachée? »

Exposition du 28 juin au 31 juillet 2014

Galerie terres d’Aligre – 5 rue de Prague 75012 PARIS – Métro gare de Lyon ou Ledru Rollin

Tél : 01 43 41 90 96 – Contact : terresdaligre@orange.fr

Du mercredi au vendredi 17h/20h, samedi 10h/14h – 15h/20h, dimanche 10h/14h

Sur RDV Philippe Albizzati : 06 07 83 48 90



Dominique Abel : le modèle et ses photographes – Une exposition formidable!

 

Dominique Abel - Le modèle et ses photographe - Galerie Photo Vivienne

 

J’Ă©tais un peu triste, j’avais ratĂ© l’exposition des photos de Dominique Abel ou plutĂ´t celles prises par les photographes pour qui elle a posĂ©. Et parmi eux, Jeanloup Sieff, Jonvelle, Javier Vallhonrat surtout,  et beaucoup d’ autres, formidables tous,.

Mais, profitez en, l’exposition est prolongĂ©e jusqu’Ă  la fin du mois de mai.

Dominique Abel Ă  dĂ©cidĂ© de vendre ses photos, ces tirages d’auteur qu’on lui offrait en salaire pour ses sĂ©ances, et quand vous les aurez vu, vous serez encore plus Ă©mu par ces images et sa dĂ©marche.
Car cette femme vit dans ces portraits, dans ces nus et nous Ă©treint l’ âme comme rarement.
Le nu en photographie est un genre que beaucoup de photographes disent pratiquer. Mais avec Dominique Abel, on a la sensation que, pour une fois, c’est le modèle qui pratique la photographie et qu ‘elle use du photographe comme d’ un outil pour s’exprimer et vous regarder comme vous la regardez. Elle est nue mais ce sera vous qui, bien que tout habillĂ©, vous sentirez gĂŞnĂ©.
Il y a quelqu’un de fort et d’attachant derrière ces photos et on n’en doutait pas un instant en les admirant. Allez les voir et comme moi vous aurez sans doute envie d’en savoir plus sur cette femme.

Beaucoup est offert sur son site:

http://www.dominiqueabel.com/homeFR.html

 

PHOTO VIVIENNE
Du 29 mars Ă  fin mai 2014
4, Galerie Vivienne 75002-France



Invitation au Salon de la Photo Contemporaine lundi 26 et mardi 27 mai 2014 place Saint Sulpice

GĂ©rard Laurent expose au salon de la Photo Contemporaine place st Sulpice les 26 et 27 mai 2014

 

L’annĂ©e passĂ©e, j’avais passĂ© un accord très spĂ©cial avec les autoritĂ©s en charge du temps et nous Ă©tions tombĂ©s d’accord pour dĂ©cider qu’il ferait très beau sur la place Saint Sulpice.  Je suis en ce moment mĂŞme en pleines nĂ©gociations pour renouveler cet accord qui devrait se finaliser dans les tous prochains jours… Que le ciel soit donc avec nous  car quoi de plus agrĂ©able après ces semaines de pluie et de froid que de flâner sur cette place magnifique et d’y dĂ©couvrir des photographies exposĂ©es tout simplement pour votre plaisir.

Avec François Berton, Francis Campiglia et GĂ©rard Porter, nous tiendrons d’une main ferme et d’un pas altier dont la devise sera l’audace et la gourmandise, quatre stands stands de photos aux petits oignons, reliĂ©s par des liens d’amitiĂ© et de complicitĂ©s photographiques. CafĂ©s et buvette aux environs pour des toasts Ă  l’étĂ© enfin lĂ  et Ă  la gloire du dĂ©clic dont nous ne lassons pas.

Serez vous des nĂ´tres?

Place saint Sulpice stand 622

lundi 26 mai de 15 Ă  22 heures
et le mardi 27 mai de 11 Ă  20h

Vernissage lundi Ă  partir de 18h

 

(EntrĂ©e libre – Free access)



Photo – Kourtney Roy au Bal : Ils pensent déjà que je suis folle

EXPOSITION DE LA CARTE BLANCHE PMU 2013 DU 30 AVRIL AU 11 MAI 2014

Kourtney Roy au Bal : Ils pensent que je suis folle - la présentation de l'exposition

Kourtney ROY nous offre une très belle exposition. Les photos de cette jeune canadienne sont belles, mais ce n’est pas le plus important. Elles ont ce petit supplément d’âme qui fait qu’on s’arrête devant chacune en se posant des questions sur l’histoire des protagonistes qu’elle met en scène, pourquoi cette pose, pourquoi ce décor, que font-ils, qu’attendent-ils ainsi, dans une solitude affirmée et une immobilité qui a peut-être à voir avec la pose photographique, mais aussi avec leur état d’âme de gens perdus dans un rêve de hasard, de calcul, où le cheval n’a finalement guère de place, de solitude finalement, une terrible solitude.
Il s’agit ici de personnages qu’on nous dit hanter les abords des champs de course ou les salons du Pmu. Des abords très chics, qui n’ont qu’un lointain rapport avec le petit bureau de votre quartier, surpeuplé et où les parieurs entre deux jeux vont en fumer une sur le trottoir en s’interpellant et en comparant leurs tickets.
Non le propos de Kourtney Roy n’est pas de photographier cette partie populaire des paris hippiques et je me suis demandé pourquoi, question évidemment sans réponse et même sans objet, tant la liberté de l’artiste sur son sujet doit rester sans conteste.

On pense évidemment à Hopper en regardant ces êtres, dont beaucoup sont la photographe elle-même, comme à son habitude et qui même en lançant ses jambes vers le ciel rend la composition encore plus immobile.

Photos immobiles, un peu tristes malgré les couleurs très travaillées, le décor cosy ou peut-être à cause de tout cela. Personne ne se parle, et sur les rares clichés à plusieurs personnages, aucun échange, mais des regards perdus même s’ils s’accompagnent de sourires de circonstance.
Et la petite photo rapportée de la présentation de l’exposition rend compte de cette même expérience : personne ne regarde vraiment les clichés exposés, et chacun finalement se concentre sur son portable dans une attente immobile qui renvoie assez bien avec l’attente des photographies de Kourtney Roy.
Real humans? Sommes-nous seulement vivants malgré nos simagrées, nos sourires, et même nos mouvements de gymnastes dans les plantes vertes? On se le demande finalement en quittant ces clichés mystérieux .

Kourtney Roy - Ils pensent que je suis folle - Carte blanche Pmu - 02 Kourtney Roy - Ils pensent que je suis folle - Carte blanche Pmu - 03 Kourtney Roy - Ils pensent que je suis folle - Carte blanche Pmu - 04

Lire plus sur le site du Bal

Le Bal 6, Impasse de la DĂ©fense
75018 Paris
Mercredi au Vendredi 12H-20H
Nocturne le Jeudi jusqu’à 22H
Samedi 11H-20H
Dimanche 11H-19H

kourtney_roy_le_bal_30_avril_11_mai_2014 : Ils pensent déjà que je suis folle



Concours photo « Les plantes sauvages sous les lignes électriques à haute tension »

Concours photo « Les plantes sauvages sous les lignes électriques à haute tension »

Date limite : Dimanche 25 mai 2014

À gagner : des stages de photographie et des catalogues de l’exposition 2014 des Rencontres d’Arles !
Un jury de professionnels de la photographie et de la nature sélectionnera les grands gagnants.

Inscriptions et informations sur http://www.audeladeslignes.com



Today’s picture : le dépouillement

Pour une fin de scrutin, oĂą on a beaucoup dĂ©pouillĂ© et oĂą l’odeur des bulletins imprègne longtemps les esprits, et pour un 1er avril, cette petite photo, sur les conseils du Cap’tain Cap, m’a semblĂ© appropriĂ©e.

Vietnam - Marché  aux poissons - Delta du Mékong



Vidéo : Patti Smith nous fait visiter l’exposition Robert Mapplethorpe – Arts et scènes – Télérama.fr

Visite guidĂ©e : l’expo Robert Mapplethorpe avec… par telerama

Robert Mapplethorpe au Grand Palais

26 Mars 2014 – 13 Juillet 2014
Grand Palais, Galerie sud-est
Tous les jours de 10h Ă  22h (fermeture Ă  20h le dimanche et lundi)
Fermeture hebdomadaire le mardi
Fermeture exceptionnelle le jeudi 1er mai
Ouvert le jeudi 8 mai



Today’s picture : chanteurs des rues

Chanteurs des rues

A deux pas de la place d’Aligre, un joueur d’orgue de barbarie accompagnĂ© par deux chanteurs des rues. La goualante ne tarde pas Ă  gonfler.

Je crois bien que le tourneur de manivelle n’est autre que RenĂ© Bourdet et que les choristes qui aiment tant les filles toutes nues sous leur pulls sont Bernard beaufrère et HervĂ© Lyvinec…



Francis Campiglia et Hervé Haine : L’Ilôt Châlon à la galerie terre d’Aligre du 15 mars au 20 avril 2014

Francis Campiglia expose "L'ïlot Châlon" à la galerie terres d'Aligre du 15 mars au 23 avril 2014

L’occasion de faire signer votre exemplaire du livre Ă©ponyme (ah bah oui, Ă  la Panse de l’Ours, on parle comme Ă  la tĂ©lĂ©) et d’admirer une bonne trentaine de tirages de ces fameuses photos que le photographe, Francis Campiglia, a pris de 1985 Ă  1995, juste avant la dĂ©molition de l’IlĂ´t Châlon. Ce groupe de vieux immeubles, Ă  un jet de pierre de la Gare de Lyon, traversĂ© d’une ou deux ruelles, servit pendant près d’un siècle de refuge Ă  des gĂ©nĂ©rations d’immigrĂ©s asiatiques, africains, nord africains, dĂ©shĂ©ritĂ©s de partout, qui venaient annĂ©e après annĂ©e s’y engluer et y survivre au milieu de trafics en tous genres qu’ils tentaient pour la plupart d’ignorer avec dignitĂ©. Les textes, magnifiques, sont de HervĂ© Haine.

Vernissage et signature le samedi 15 mars de 17 Ă  23h.

Galerie terres d’Aligre
5 rue de Prague
Paris 12ème
du mercredi au vendredi 17 Ă  20 h
samedi 10 Ă  14h et 15 Ă  20h
dimanche 10 Ă  14h



Georges Saillard ” Vers Walden ” galerie Imagineo 13mars 19 avril

image
© Georges Saillard, Courtesy Galerie Imagineo

Vernissage jeudi 13 mars a 18 heures

L’occasion pour chacun de faire connaissance avec un procĂ©dĂ© photographique ancien, l’hĂ©liogravure.

“Les photographies de Georges Saillard sont rĂ©alisĂ©es en hĂ©liogravure au grain, technique utilisĂ©e par les photographes pictorialistes de la fin du XIXème siècle. Les plaques de cuivre, pièces uniques, servent de matrices Ă  partir desquelles il rĂ©alise les tirages sur papier HahnemĂĽle.

Les plaques sont ensuite poinçonnĂ©es, encrĂ©es et vernies rendant tout tirage supplĂ©mentaire impossible. Certaines plaques originales de cette sĂ©rie sont Ă©galement exposĂ©es.”

Galerie Imagineo 50 rue de montreuil Paris 11 ème

http://www.imagineo.fr/



Expo Brassaï prolongée jusqu’au 29 mars

Prolongation de l'exposition BrassaĂŻ jusqu'au 29 mars 2014

Une bonne nouvelle pour les distraits ou ceux que la longueur de la file d’attente avait fait reculer, l’exposition BrassaĂŻ Ă  l’HĂ´tel de Ville est prolongĂ©e jusqu’Ă  fin mars.
Cours y vite, cours y vite.

HĂ´tel de Ville de Paris
salle Saint-Jean
5 rue Lobau
75004 Paris



Today’s picture: Médée

 Médée par Paul Gasq 1896  jardin des tuileries- 75001



 

 

Recevez par mail les mises à jour du site



ACTUALITES PHOTO

  • Il faut aider le festival photo La Gacilly
  • Today’s Pictures- L’île de la CitĂ©
  • Today’s pictures – Lipizzan
  • Le Paris de LĂ©on Claude VĂ©nĂ©zia – expo exceptionnelle galerie Terres d’Aligre 28 juin – 31 juillet 2014
  • Dominique Abel : le modèle et ses photographes – Une exposition formidable!
  • Invitation au Salon de la Photo Contemporaine lundi 26 et mardi 27 mai 2014 place Saint Sulpice
  • Photo – Kourtney Roy au Bal : Ils pensent dĂ©jĂ  que je suis folle
  • Concours photo « Les plantes sauvages sous les lignes Ă©lectriques Ă  haute tension »
  • Today’s picture : le dĂ©pouillement
  • VidĂ©o : Patti Smith nous fait visiter l’exposition Robert Mapplethorpe – Arts et scènes – TĂ©lĂ©rama.fr
  • Today’s picture : chanteurs des rues
  • Francis Campiglia et HervĂ© Haine : L’IlĂ´t Châlon Ă  la galerie terre d’Aligre du 15 mars au 20 avril 2014
  • Georges Saillard ” Vers Walden ” galerie Imagineo 13mars 19 avril
  • Expo BrassaĂŻ prolongĂ©e jusqu’au 29 mars
  • Today’s picture: MĂ©dĂ©e
  • PHOTOTHEQUE : LES PHOTOS

    nouveautés
    arrondissements
    quartiers
    monuments
    portraits
    toits
    boutiques et vitrines

    Toutes les photos

    ParisCool en anglais

    CHERCHER : 

    ? Chercher une photo ?