Agenda

La 25ème heure mondaine de Deauville : concours photo et heure d’hiver!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

La 25eme heure mondaine de Deauville

Passage à l’heure d’hiver dans la nuit du 29 au 30 octobre prochain, une heure supplémentaire cla ne se refuse pas. A tous ceux qui seraient tentés de choisir le sommeil, le festival Planche(s) Contact de Deauville propose une heure de création photographique pour que cette heure imaginée devienne réelle.

Le principe : participer au concours de la 25e heure Mondaine, le samedi 29 octobre à minuit et remettre un cliché pris à Deauville à une heure du matin.

A la clé pour les amateurs de photo, l’opportunité d’être jugé par un jury de professionnels présidé par Bettina Rheims, de voir sa photo exposée dans l’un des lieux du Festival jusqu’à fin novembre et de profiter d’une dotation qui pourraient vous embarquer jusqu’à Pékin ou Shangaï avec à votre poignet une montre Mondaine, célèbre marque horlogère suisse. Cette dernière vient de rejoindre le cercle des partenaires de ce concours aux côtés du comité France de Pacific Asia Travel Association et de Réponses Photo.
Les inscriptions sont ouvertes sur www.deauville.fr

PERSONA, étrangement humain… Au musée du quai Branly jusqu’au 13 nov 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

C’est à un drôle d’état des lieux et à une très intrigante réflexion que nous invite l’exposition PERSONA, étrangement humain au musée du quai Branly.

Elle met sous la loupe une activité humaine d’une extrême banalité, celle d’attribuer aux choses, aux animaux, aux événements, des capacités, voire une certaine identité humaine, de celles en tout cas que l’homme proclame hautement et jalousement lui appartenir en propre.
Mais au delà de cette farouche revendication, nous adorons prêter au coq du village la faculté de prédire le temps qu’il fera demain, à l’ombre du cabinet au fond du couloir celle d’abriter les ectoplasmes des  habitants de la maison décédés de mort violente, ou au masque dogon accroché dans le salon une influence que tous les renards pâles de Bandiagara ne sauraient mettre en doute.

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme, il semble que oui, au moins dans les tréfonds de notre âme apeurée ou crédule. Et il semble bien aussi que nous en éprouvions un plaisir trouble et délicieux.

 

Il y a quelqu'un dans la pluie de lumière...

 

L’exposition vous saisit d’emblée avec une espèce de douche lumineuse dans laquelle il vous semble bien, mais est-ce autre chose qu’une illusion, qu’une silhouette se cache, immense et mouvante. Que se passe-t-il donc ici, dans ces salles sombres?

La religion, les amulettes, les fétiches païens ou pas, les mannequins si ressemblants qu’ils nous émeuvent, les automates naguère et aujourd’hui les robots, tout cela nous fascine et PERSONA a donc entrepris d’en faire une sorte d’inventaire.

Et pour commencer une curieuse expérience de 1944, proposée par deux psychologues, Fritz Heider et Marianne Simmel: impossible en regardant ces petits triangles et ce petit rond se déplacer sur l’écran de ne pas leur prêter des intentions, des stratégies, des réactions proprement intelligentes alors que leurs concepteurs l’affirment, elles ne sont que le résultat de mouvements aléatoires.

 

 

_DSC2607_b&w_mid

Buste en cire du XIXe siècle illustrant la tuberculose pulmonaire

Feejee Marmaid dans son bocal - Michel de Spiegeleire - (matériaux composites)

"Civilised Aspirations in Art , Monkeys and small time Entrepreneurs " par Stan Wannett (2013) - Une référence explicite à l'Escamoteur de Jérôme Bosch

Une référence explicite à l’Escamoteur de Jérôme Bosch

 

Et quand le robot Berenson croisera la route du visiteur et que ce dernier aura compris qu’il suffit de lui murmurer « je vous aime » pour qu’il distende ses lèvres de fil de fer en un étrange sourire, nous seront prêts à basculer dans le monde étrange et si proche des love dolls si attirantes et inquiétantes à la fois.

 

_DSC2623

 

Une très belle exposition, un peu fourre tout mais pas plus que notre propre imaginaire, traitée souvent sur le mode humoristique comme pour conjurer nos peurs ancestrales. Replongeons nous vite dans la série suédoise « Real Humans », la trilogie des Terminators, et les théories sur la singularité (voir ici) qui illustrent toutes notre pire crainte – ou notre secret désir –  de voir les choses prendre le pouvoir.

 

PERSONA, étrangement humain
du 25 janvier au 13 novembre 2016

Musée du Quai Branly
37 quai Branly Paris 7ème

Mardi, mercredi et dimanche1 1h0019h00
Jeudi, vendredi et samedi 11h0021h00

http://www.quaibranly.fr

 

 

LouiseBrooks theme byThemocracy