BRASSAï, pour l’amour de Paris – du 4 nov. 2013 au 28 mars 2014 à l’Hôtel de Ville de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
Brassai - Pour l'amour de Paris

Brassai – Pour l’amour de Paris

L’Hôtel de Ville propose une exposition exceptionnelle de BRASSAÏ : Pour l’amour de Paris, à voir et revoir : il ne vous en coûtera que du plaisir, l’entrée est libre.

 

Inutile de tergiverser, Brassaï est un de mes photographes préférés. Tout ce que j’aime s’y retrouve, Paris, un noir et blanc magnifique, une sensibilité qui me donne le frisson.

Pour ceux qui en ont un peu assez des très grands formats, qu’ils se rassurent, ici vous ne trouverez que des tirages d’origine, 18 x 24 ou 30 x 40 pour la grande majorité.

Cela repose les yeux et oblige à se pencher vers la photo pour en admirer toute la subtilité.

Cela suppose aussi de venir tôt le matin pour être parmi les premiers à pénétrer dans la grande salle Saint Jean . On ne peut pas être douze à admirer la même photo et chacune réclame un peu d’intimité. Cela tombe bien, tant Brassaï justement semble nous convier pour chacune à partager une part de son intimité, de goûter son émotion devant cette courbe d’arbres, cette ombre de ville, ce déhanchement furtif qui s’évanouit dans la brume.

Bref il faut aller voir et revoir cette exposition à l’Hôtel de Ville de Paris.

Hôtel de Ville de Paris
salle Saint-Jean
5 rue Lobau
75004 Paris
du mardi au samedi de 10 à 19 h jusqu’au 28 mars 2014

Jef Aérosol « Les Deux font la Paire » du 21 novembre au 28 décembre 2013 Galerie David Pluskwa

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
JEF AEROSOL 2013 : Kate Moss & Pete Doherty. Stencil on canvas / pochoir sur toile 70 x 70 cm

JEF AEROSOL 2013 : Kate Moss & Pete Doherty.
Stencil on canvas / pochoir sur toile 70 x 70 cm

 
Tiens la petite Kate Moss et son ex Pete Doherty. Un beau pochoir de Jef Aérosol qu’on peut retrouver à partir du 21 novembre à la galerie David Pluskwa (Marseille, France) : expo « Les Deux font la Paire », ou au Pavillon M jusqu’au 1er décembre 2013

Galerie David Pluskwa
55 rue Grignan 13006 Marseille

Gérard LAURENT : Portes Ouvertes Galerie la Panse de l’Ours du vendredi 15 au dimanche 17 novembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Gérard LAURENT Photographies portes ouvertes - 17 au 18 nov 2013

 
 

Comme chaque année, je présenterai quelques photos de saison pour les portes ouvertes des Ateliers d’Artistes d’Anvers aux Abbesses.

Pour l’occasion, mon atelier « La Panse de l’Ours » ouvrira toute grande sa porte unique, et vous pourrez donc y vous y précipiter sans risquer de trouver porte close…

La Panse de l’Ours
8 rue la Vieuville Paris 18
Métro Abbesses

Vernissage le vendredi 15 novembre de 18h 21h
Exposition les samedi 16 et dimanche 17 novembre de 11 à 20h

A bientôt

Gérard LAURENT

Téléchargez ici l’affiche et le plan des Portes ouvertes d’Anvers aux Abbesses avec toutes les adresses des ateliers

Le site de l’association Anvers aux Abbesses

Nick Brandt – Across The Ravaged Land – A. galerie jusqu’au 7 décembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Elephant Drinking, Amboseli 2007. Killed by Poachers, 2009.

C’est une exposition exceptionnelle que nous offre Nick Brandt à la A. galerie.

Il ne vous faudra que quelques instants pour parcourir les deux salles et découvrir la vingtaine de photos extraites de la dernière série de Nick Brandt : Across The Ravaged Land.

Mais combien de temps resterez- vous pour les admirer toutes, combien de temps passerez-vous devant ces tirages très grand format pour en savourer toute la force et la subtilité?

Le photographe travaille ses photos d’animaux comme des portraits, au moyen format argentique, sans zoom, au plus près.
On s’étonne d’abord de la performance: comment est-ce possible? Ce lion qui baille, cet éléphant qui regarde paisiblement l’objectif, si proche…

Et puis on oublie tout pour ne plus penser qu’à admirer ces animaux en grand danger dans toute leur puissance tranquille.

Car c’est de cela que veut nous parler Nick Brandt, de la disparition programmée de ce monde sauvage qu’il nous donne à voir en grand et de tout près, comme s’il voulait nous dire: regardez bien, c’est peut-être la dernière fois.

Les photos sont superbes, les tirages magnifiques, le noir et blanc superlatif.

Vous demanderez peut-être les prix de ces photos monumentales. Pourquoi pas?

Pour un achat plus modeste, un livre a été sorti avec la totalité des photos du projet. J’ai beaucoup aimé la qualité de son impression et les mots du photographe pour expliquer sa démarche. Un beau cadeau à faire ou à se faire.

Lion Trophy, Chyulu Hills, 2012 Lion in Shaft of Light, Maasai Mara, 2012 Lion & Wildebeest, Amboseli 2012 The Two Elephants, Amboseli 2012 Line of Rangers w Tusks of Killed Elephants, 2011 Ranger with Tusks of Killed Elephant,Amboseli 201 Elephant Footprints, Amboseli 2012A. galerie (site)
Rue Léonce Reynaud, 4
75116 Paris
France

lundi au vendredi 10>13 & 15>19
samedi 12>19

Le site de Nick Brandt : www.nickbrandt.com

Deux extraits du livre « Across The Ravaged Land »:

#1: Across the Ravaged Land (emphasis on conservation)

#2 : I Am The Walrus (emphasis on photographic technique)

Pub : Aspirin Cardio et le vase Ming

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Comme le dit si bien cette petite pub, on ne peut pas toujours éviter de se mettre en risque…

Et tant pis pour les vases Ming

Today’s picture: la fille au vélo sur le pont des arts

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Bon, pour voir la Seine, il faudra revenir quand les cadenas seront tombés… Ah?..  Ils ne tombent pas comme les feuilles mortes et ne se ramassent pas à la pelle? Dommage, dommage…

La fille au vélo du Pont des Arts

Montpellier : Miss. Tic et du Street Art pour les tramways de sa ligne 5

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les tramways Miss. Tic de Montpellier
(@ Montpellier Agglomération)

 

Montpellier se régale avec ses tramways en offrant à ses habitants de véritables oeuvres d’art, idée simple et lumineuse mais que nos édiles partagent assez peu.

Après les lignes 1 et 2 décorées par le duo Garouste et Bonetti sur le thème des fleurs et des hirondelles, les lignes 3 et 4 par Christian Lacroix, excusez du peu, c’est à Miss. Tic qu’on devra la mise en couleur (oui, oui, Monsieur, le noir et le blanc sont aussi des couleurs…) des rames de la ligne 5 après un appel à projet qui aura vu une vingtaine de candidatures.  C’est finalement sur le nom de Miss Tic que l’accord s’est fait.  Des tramways que le New York Times n’hésite par à déclarer les tramways les plus sexys d’Europe.

« Montpellier Agglomération » vient d’ailleurs de mettre en ligne une petite vidéo qui résume ces choix et sa démarche. L’occasion de retrouver la Miss commenter son projet.

LouiseBrooks theme byThemocracy