Today’s picture : Partie de pêche sur les Schiavone

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Venise 2013 pour vous : partie de pêche sur les Schiavone

Venise - partie de pêche sur les Schiavone

Galerie moretti & moretti : Street and Pop du 25 octobre au 7 décembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

 

« Street and Pop » Sous cette vaste et double bannière, la Galerie Moretti & Moretti, cour Bérard, près de la Place des Vosges, rassemble à compter du 24 octobre sur les 750 mètres carrés de son espace, 14 artistes contemporains, particulièrement vivants et représentatifs.

Qu’on en juge : Gérard Zlotykamien, le pionnier, mais aussi Jérôme Mesnager, Jef Aérosol, Dominique Larrivaz, Paella, Thom Thom, l’égérie Konny Steding, le photographe Philippe Bonan, l’explorateur Zokatos Uhu, le subtil Simon Wildsmith, Freddish, Shadee.K, et enfin le mythique Mr. Brainwash, en tant que special Guest ainsi que son fils Hijack…

Pour moi, parmi toutes ces merveilles, c’est l’occasion de retrouver en galerie les oeuvres de Konny Steding qu’on découvre régulièrement à Beaubourg , pas dans le musée mais sur les manches à air ou les pignons de la place et qui, je l’avoue, m’attirent étrangement.

Je sens que La Panse de l’Ours va lui ouvrir une section spéciale…

Bref l’exposition chez Moretti & Moretti,
6 cour Bérard Paris 4ème
jusqu’au 7 décembre 2013 mardi au samedi de 14h à 19h

Galerie Moretti & Moretti.

Pas pu aller voir la Tour Paris 13 et ses Street Artists?

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Pas pu aller voir la Tour Paris 13 et ses Street Artists?

La Tour Paris 13

Bon rassurez-vous, vous n’êtes et ne serez pas les seuls. Il faut dire que la queue qui s’allonge chaque jour devant l’entrée est à elle seule du street art : elle s’affiche dans la rue, est sans cesse retouchée et sera éphémère, que demander d’autre?

 

Bon résumons-nous.

Un galeriste (Mehdi Ben Cheikh, galerie Itinerrance) eut un jour l’idée de proposer à une liste impressionnante d’artistes de rue du monde entier (plus de 100) d’investir un immeuble qui doit être détruit bientôt. Contactée, la mairie du 13ème qui aime les artistes de rue avec Miss Tic, Jana & Js et d’autres (voir les lézarts de la Bièvre) depuis des années apporta son soutien.

Carte blanche! rendez-vous compte, les élus ont eu carte blanche!

En retour, de la com (mais oui Coco, de la bonne com avec télés, reportages, etc) ET, c’est là que c’est important, un mois d’exposition entrée libre, pour qu’on ne puisse pas dire que le seul qui ait profité de l’aubaine soit le galeriste… (oui, oui, on en connaît…)

 

Bref gros succès, à un point tel que pour ne pas être privé, le lieu est quand même pratiquement inaccessible, sauf à passer la nuit devant les portes de la Tour avec son sac de couchage comme un immigré devant la porte de l’Ofpra.

Mais qu’arrive-t-il donc au Street Art? Après trois décennies de courses poursuites entre les artistes et le service d’ordre en chaussures à clous, voilà que nos chers gribouilleurs se la pêtent à la Fiac, dans les espâââces branchés, envahissent les Frac et qu’il sera bientôt du dernier chic de se balader, non plus avec une rolleix au poignet, mais une bombe, un pot de peinture ou un pot de colle au bout du bras.

Allez, on les aime quand même nos pocheurs et graffeurs mais gare à grosse tête quand même.

Donc si vous n’avez pas pu vous résoudre encore à cette attente interminable, voici un petit film qui vous mettra l’eau à la bouche et vous donnera peut-être envie, malgré tout, de courir pour être parmi les derniers à voir ces merveilles. Oui, je dis bien merveilles. Et c’est après tout sans doute la raison de cet engouement irrésistible, le talent et l’énergie semblent bien être dans les doigts de ces artistes, qu’on a souvent voulu cantonner à la rue, voire les y mettre.

 

 

Street Art, la Tour Paris 13 | ToutParisEnVideo.

Galerie Itinerrance

On peut voir aussi les vidéos de Laurence sur Viméo qu’on embrasse (laurence, pas Viméo)

 

Les artistes :

 

Pantonio (Portugal) – 108 (Italie) – 2mil (Bresil) – Add Fuel (Portugal) – AGL(France) – Agostino Lacurci (Italie) – Alëxone (France) – A1one (Iran) – Amin (France) – Aous (Arabie Saoudite) – AweR (Italie) – Azooz (Arabie Saoudite) – Belem (Portugal) – Bom.K (France) – BToy (Espagne) – C215 (France) – Celeste Java (France) – Cope2 (USA) – Corleone (Portugal) – Dabro (Tunisie) – Dado (Italie) – Dan23 (France) – David Walker (UK) – Eime (Portugal) – eL Seed (Tunisie) – Ethos (Bresil) – Etnik (Italie) – Fenx (France) – Flip (Brésil) – Gael (France) – Gilbert (France)- Guy Denning (UK)- Herbert Baglione (Brésil) – Hogre (Italie) – Hopnn (Italie) – Indie 184 (USA) – Inti Ansa (France) – Inti Castro (Chili) – Jaz (Argentine) – JB Rock (Italie)- Jimmy C (Australie) – Joao Samina (Portugal) – Jonone (USA) – Joys (Italie) – Julien Colombier (France) – Kan (France) – Katre (France) – Kruella (Portugal) – Legz (France) – Lek (France) – Liliwenn (France) – Loiola (Brésil) – Ludo (France) – Madame Sanbor (France) – Mar (Portugal) – Marko93 (France) -Mario Belem (Portugal) – Maryam (Arabie Saoudite) – Matéo Garcia Leon (France) – Maz (Arabie Saoudite) – MoneyLess (Italie) – Mosko (France) – Mp5 (Italie) – Myre (France) – Nano (Chili) – Nebay (France) – Nemi Uhu (France) – Nilko (France) – Orticanoodles (Italie) – Pantonio (Portugal) – Paulo Arraiano (Portugal) – Peeta (Italie) – Philippe Baudelocque (France) – Rapto (Brésil) – Rea 1 (France) – Rodolphe Cintorino (France) – Roti (France) – Sambre (France) – Sean Hart (France) – Sebastien Preschoux (France) – Senso (Italie) – Seth (France) – Shaka (France) – Shoof (Tunisie) – Shuck2 (France) – Sowat (France) – Spazm (France) – Speto (Bresil) – STeW (France) – Stinkfish (Mexique) – Sumo (Luxembourg) – Tellas (Italie) – Tinho (Bresil) – Tore (France) -Uno (France) – Uriginal (Espagne) – Vexta (Australie) – Vhils (Portugal)  +- /Maismenos (Portugal)

Les tigres dans Paris: après Mosko, Baudeloque

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Oui, oui, cette fois les choses sont claires, les tigres sont bien entrés dans Paris.
Après Mosko  et Associés à là galerie oblique (ici), c’est Philippe Baudeloque qui a investi la rue Charlot avec une composition à la craie absolument magnifique. Vite vite allez l’admirer avant son inévitable dégradation par la pluie, les frimas, et accessoirement les vandales.

Tigre à la craie rue Charlot de Philippe baudeloque

 

Les Non-Conformistes de Martin Parr sort le 16 octobre

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les Non-Conformistes
Martin Parr / Éditions Textuel
Parution le 16 octobre

Martin Parr - Les Non-Conformistes

 

Martin Parr - Les Non-Conformistes 02

Martin Parr - Les Non-Conformistes 03

Martin Parr a 23 ans lorsqu’avec sa compagne Susie Mitchel – sa future épouse – ils entament en 1975 un long compagnonnage avec les habitants de Hebden Bridge, petite ville du Yorkshire. Durant cinq ans, Susie rédige le récit du quotidien dont ils sont témoins, en particulier la vie des Non-Conformistes, du nom des chapelles méthodistes et baptistes qui prolifèrent alors dans la région. Et Martin photographie aussi bien la nature que la vie industrieuse des ouvriers, des mineurs, des paysans, des croyants, des gardes-chasse, des colombophiles et des « maris menés par le bout du nez ».

Témoignage éloquent d’une société presque entièrement disparue, ces images recèlent déjà le talent de celui qui, mondialement reconnu, deviendra le brillant satiriste de la vie contemporaine : fibre sociale, humour et tendresse.

Martin Parr dédicacera Les Non-Conformistes le 14 novembre
à 18h30 à la librairie Artazart (83 quai de Valmy – Paris 10ème)

Sebastião Salgado – GENESIS – Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 18 janvier 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

AMAZONIE ET PANTANAL - SALGADO 12

C’est une exposition magnifique que nous offre Sebastião Salgado avec Genesis à la Maison Européenne de la Photographie.

Noir et blanc somptueux, et les amateurs ou les nostalgiques pourront essayer avec délectation de savoir quelle photo est encore en argentique, et quelle autre est déjà en numérique… peine perdue, c’est bien le même photographe qui a accompagné tranquillement l’évolution des techniques et son talent s’impose à chaque cadrage, à chaque évocation.

Pas de couleur donc, mais l’épure monochrome de notre monde, tel qu’on voudrait le conserver en se doutant bien que cela ne sera pas possible. Alors ces photos sont d’autant plus précieuses.

Genesis est divisé en cinq thèmes, et vous pourrez les parcourir à votre choix, leur ordre n’ayant finalement que peu d’importance : « Aux confins du Sud », « Sanctuaires naturels », « Afrique », « Terres du Nord », « Amazonie et Pantanal ».

Paysages époustouflants, scène plus intimes de la vie des indiens Wauras, migrations des troupeaux de rennes, queues de baleines, glaciers chiliens, le choix du photographe est arbitraire et son droit absolu. Salgado n’a pas cherché à tout prix les clichés impossibles, interdits au commun des mortels. Il y en a bien sûr, mais rien de plus facile au voyageur que d’embarquer dans les bateaux de touristes de la péninsule de Valdes pour aller admirer les baleines, ou d’aller se promener à Monument valley. Mais le résultat, époustouflant, est d’autant plus intéressant qu’il est aussi à notre portée. Nous sommes tous, finalement, habitants de ce monde qu’il nous donne à voir.

Amazonie et Pantanal Dans la région du haut-Xingu, un groupe d’Indiens waura pêche dans le lac de Piyulaga près de leur village. Le bassin du haut-Xingu abrite une population très diversifiée. Etat du mato grosso, Brésil, 2005. © Sebastião Salgado

Amazonie et Pantanal Dans la région du haut-Xingu, un groupe d’Indiens waura pêche dans le lac de Piyulaga près de leur village. Le bassin du haut-Xingu abrite une population très diversifiée. Etat du mato grosso, Brésil, 2005. © Sebastião Salgado

La maison Européenne de la Photographie

5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 20h (dernière entrée à 19h30).

Fermé lundi, mardi, jours fériés, et périodes d’inter-expositions.

Mosko et Associés : retour d’Inde – Galerie Oblique

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les voyages forment la jeunesse et les tigres se baladent toujours en Inde… Curieux de voir ça… et heureux de retrouver Mosko et Associés

 

 

Mosko et Associés - Retour d'Inde - Galerie Oblique 9 au 24 oct 2013

 

Expo galerie Oblique du 9 au 24 octobre 2013

17 rue Saint Paul Paris 4ème

Vernissage le 8 octobre  à 18 heures en présence de l’artiste.

LouiseBrooks theme byThemocracy