Il arrache des morceaux de la tête d’un sdf à coups de dents… Carruso arrive…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Valverde - EcorchéIl y a des petites brèves dans l’actualité qui font le tour de toutes les agences et qui seraient un véritable sujet de film à elles toutes seules si elles n’étaient pas si invraisemblables…

Un type est abattu par la police alors qu’il bouffe la tête d’un sdf sur un boulevard de Miami. Vous imaginez la scène. Pan, un flic tue le cannibale.

Les experts de la ville, sans doute emmenés par David Carruso, débarquent et suspectent immédiatement l’individu de s’être drogué avec une nouvelle venue dans l’univers frelaté des substances chimiques, un truc portant le doux nom de « sels de bain » et qui rend complètement dingue…

« Il faut l’interroger pour en avoir le coeur net!
– Mais chef, le suspect est mort.
– Lui aussi? Qui l’a mangé?
– Mais non chef, c’est la police qui l’a tué.
– Mais pourquoi faire, le gars qu’il mastiquait était déjà mort, on avait bien le temps, non?
– Ah bah je ne sais pas. Il va falloir se contenter d’une autopsie, chef. J’ai ma scie et mes cotons-tiges »

Vous imaginez le dialogue d’enfer, musique et paysage de rêve sur la lagune.

Bref, à l’autopsie on n’a pas trouvé de sels de bain dans la ventre du gourmet, juste un peu de marijuana et même pas de morceaux du sdf. Il en arrachait des bouts mais ne les avalait pas. Délicat le gars.

Je vous le dis, invraisemblable, jamais aucun producteur ne voudra faire un film avec ça.

Je vous ai dit que la série des Experts Miami s’arrêtait à la fin de la saison 12? On soupçonne les acteurs de vouloir relancer la série, mais rien n’est sûr.

Life is beautiful

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Ce petit pochoir de Zalez le proclame avec vigueur, Life is beautiful.

L’ambiguïté demeure, car on ne sait pas très bien, même en regardant de près, si cette jeune fille s’éclate en parachute en chantant que la vie est belle, ou si, les mains liées, elle vient d’être pendue au plafond d’un cachot dans l’attente d’un horrible supplice.

A moins qu’un type ne lui ait attaché les mains aux suspentes d’un parachute en lui souhaitant bonne chance… Allez savoir!

Faites péter les ballons!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous vous souvenez sans doute de mon émerveilement devant la photo d’Alexandre Lardeur, Arthur et Rimbaud, où l’on suivait avec passion les aventures d’un poisson (Arthur? l’histoire ne le dit pas et elle a bien raison) pour lequel j’avais immédiatement éprouvé beaucoup de sympathie.

Arthur et Rimbaud, photographe Alexandre Lardeur

Et voici que surgit sur la toile la méthode pour réaliser de telles photos. J’ai dit la méthode, et ce n’est pas péjoratif car la technique montrée ici est très difficile à acquérir et à mettre en pratique. Mais pour l’art il y faudra rajouter une très grosse once de talent, voire de génie.

le percement du ballon rempli d'eau

(via Radio Tantra)

B4 Fenêtres sur Tour: un webdocumentaire remarquable de jean-Christophe Ribot et un concours photo en prime

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Un web documentaire remarquable :  B4 Fenêtres sur Tour de jean-Christophe Ribot

On parle beaucoup des webdocumentaires interactifs. On en parlait plutôt, parce qu’avec B4 fenêtres sur Tour, on peut véritablement parler d’une révélation.
La chose se présente comme une tour, justement, de celles qu’on stigmatise quand on évoque les « quartiers », comme ce joli mot est devenu vilain avec cette connotation là.

La différence, c’est que chaque étage abrite une famille, et qu’en cliquant sur ces fenêtres on découvre grâce à une petite vidéo subtile de quelques minutes à chaque fois, la vie, les espoirs, les joies et les peines de ceux qui habitent là et qui deviennent soudain des familiers, car ils s’adressent à nous pour nous parler d’eux et non pas pour nous montrer le poing ni nous menacer. Etrange, non?

Alors, s’il vous plaît, prenez une demi heure, installez-vous devant votre ordi et cliquez sur http://www.francetv.fr/nouvelles-ecritures/banlieue-b4/.

Laissez la page se charger, un peu de patience… et promenez vous d’étage en étage, de fenêtre en fenêtre, vous ne le regretterez pas.

A l’occasion de la mise en ligne de B4 : Fenêtres sur tour, Mosaïque Films lance un grand concours photo sur le thème Ma cité, Mon histoire.

Alors qu’un regard extérieur ne perçoit que des ensembles gris et anonymes, les cités sont chargées de souvenirs intimes, d’histoires collectives ou de légendes urbaines. Les participants pourront photographier un lieu (une dalle, un escalier, un mur, un arbre…) et nous raconter son histoire en quelques mots.
Tout comme Jean-François, Brahima, Lisa ou Geneviève, partagez avec les internautes votre regard sur les banlieues, du souvenir intime au témoignage historique, à travers une photo accompagnée d’une légende.

Destiné à tous, le concours sera ouvert du 11 juin au 30 septembre 2012. Un Jury composé des différents partenaires du projet désignera les gagnants en octobre 2012.

Détails, règlement ici : http://www.concoursb4.fr/

FKDL : Toiles de Coutures à l’espace Primo Piano du BM jusqu’au 12 septembre 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

>FKDL : Toiles de Coutures à l'espace Piano du Bon marché jusqu'au 12 septembre 2012

FKDL « TOILES DE COUTURES »
Exposition du 10 Mai au 12 Septembre 2012
PRIMO PIANO – LE BON MARCHE – 24, rue de Sèvres – 75007 PARIS

A la différence de ses oeuvres collées dans la rue signées FKDL, celles-ci sont signées Franck Duval et nous présentent une évolution très intéressante de son travail. On aime.

En plus, on aime aussi le Bon marché, plus calme et moins, comment dire, moins bling que certains de la rive droite. Inutile par contre de demander à l’accueil où se trouve l’exposition des oeuvres de Franck, personne ne semble au courant. Par contre prononcez le mot magique espace Primo Piano, et vous serez immédiatement dirigé vers un adorable espace ouvert sur un jardin les jours de beau temps et où vous pourrez vous restaurer ou boire un verre avec dans une atmosphère très italienne. C’est tout autour de ce Primo Piano que les toiles de Franck Duval sont accrochées. Ne vous en privez pas.

La Nuit de la Photo, place st Sulpice, lundi 25 juin 2012 de 12h à 22h

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Chaque année, la place Saint Sulpice accueille pendant un gros mois, diverses manifestations dans la tradition des anciennes foires.

Après la poésie, le grand marché de l’art, ce sera le tour de la photographie qui tiendra sa Nuit, le lundi 25 juin 2012, de 12h à 22h.

J’y serai dignement accompagné de deux amis photographes, françois BERTON et francis CAMPIGLIA au stand 111-115.

L’entrée est libre et nous avons décidé d’y être libres également et de bonne humeur.

Nous ferez vous le plaisir d’une petite visite, en ce lieu chargé d’histoire?

 

Nuit de la Photo - Place St Sulpice - 25 juin 2012

Les flyers de francois Berton et de francis Campiglia

  

Artiste Ouvrier : « Vieilles dentelles » galerie Gabriel & Gabriel du 22 juin au 26 juillet 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Artiste Ouvrier - Vieilles dentelles - galerie Gabriel et Gabriel du 22 juin au 26 juillet 2012

A la différence du pochoir qui, par définition, peut se reproduire un grand nombre de fois grâce aux matrices découpées qui en sont le vecteur, ces fameux cartons découpés sont rarement reproduits et encore moins quand ils atteignent un certain degré de complexité et presque jamais montrés.

Chaque pocheur a sa technique, tant sur le nombre de matrices que sur la façon dont elles sont utilisées.

Artiste ouvrier en fait peu pour chaque oeuvre, deux en général, et très souvent d’une grande finesse. Rapidement, elle deviennent inutilisables, quaque petite échappée se trouvant bien vite engorgée de peinture qui en réduit, application après application, la durée de vie.

Ce sont ces matrices là, qu’il nomme « vieilles dentelles », et le nom est vraiment bien choisi quand on connaît son travail, qu’Artiste Ouvrier a décidé de nous montrer pour cette exposition un peu particulière.

Alors si comme moi vous aimez son travail, rendez-vous dès jeudi 21 juin pour le vernissage et les cahouettes, et jusqu’au 26 juillet pour cette exposition à deux pas des Arts et Métiers.

Galerie Gabriel & Gabriel
68 rue du Vertbois
75003 Paris
M° Arts et Métiers
www.gabrieletgabriel.com
+33 (0) 9 64 20 85 51

Et pour vous mettre l’eau à la bouche et vous faire découvrir Artiste Ouvrier si vous ne le connaissez pas encore, voici un petit doc de Lise Pressac, diffusé sur Public Sénat dans l’émission Un Monde de Bulles le 15 juin 2012.

Tous les autres sujets de cette émission sur les artistes de rue ici
http://www.lisepressac.com/television/

Martin Parr expose à la Fnac du Forum des Halles jusqu’au 15 août 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Une expo de martin Parr, cela ne se refuse pas, d’autant que c’est la Fnac du Forum des Halles qui l’accueille et que le Forum, même sans les travaux qui le rendent en ce moment encore un peu plus surréaliste, se marie très bien avec l’oeil de ce photographe.

On aime ou on n’aime pas, moi j’adore!

Ce sera aussi l’occasion de soutenir Reporters sans Frontières puisque c’est Martin Parr qui illustre le dernier opus de la série 100 photos pour la liberté de la presse.

Alors, une elle expo et une bonne action?

Quand Dupon… t (?) …d (?) poche

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Joli ce petit pochoir, non?

Helmut Newton au Grand Palais: prolongation jusqu’au 30 juillet 2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Plus sur cette exposition–>

LouiseBrooks theme byThemocracy