Le Captain Cap : gare aux trottoirs

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

D’humeur légère, je me promenais avec le Captain Cap le long des rues de Castelnaudary, quand nous parvînmes au bord du grand bassin qui ouvre sur le canal du midi.

Le quai, qui sert aussi de trottoir aux maisons, se rétrécissait progressivement et il nous fut bientôt impossible de marcher de front. Sans nous concerter, un fou rire nous secoua bientôt et nous fûmes obligés, bien malgré nous, de nous arrêter pour reprendre haleine.

« A quoi songiez-vous, mon cher, demandais-je au Capitaine?

– A l’obligation qu’ont les habitants d’ici de ne pas rentrer bourré, tant les trottoirs de cette rue sont dangereux, me dit-il en hoquetant.

– Mais non, répondis-je, secoué pas les spasmes, ce ne sont pas les trottoirs, ce sont les canivaux qui ne vont pas : ils sont beaucoup trop larges.

Et nous nous éloignèrent en pouffant comme des écoliers vers les écluses tout en cherchant un bar qui put nous servir un bloody mary bien frais, ce qui n’était pas gagné…

Bien plus tard, il nous apparut clairement que nos blagues ne volaient pas bien haut, mais nous repartîmes la tête haute, convaincus, comme le dit si justement le Capitaine, qu’il ne faut jamais regretter un bon mot, même un peu faible. Sinon, à quoi se raccrocher, je vous le demande…

Pub : AIDES et sa campagne Sexy Fingers

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

… Parce qu’un doigt suffit pour tripoter et se faire dépister, AIDES et l’agence JWT Paris lancent SEXY FINGERS pour lui faire honneur à la faveur de l’été.

Au menu, un clip vidéo, un site web (http://www.sexyfingers.org) et bien sûr l’application Android qui permettra d’y jouer (https://market.android.com/details?id=anonymous.aides ).

Tout en faisant rougir de plaisir et de malice, cette campagne d’été en profite pour informer sur le démarrage du dépistage rapide réalisé par les militants de AIDES.

Jean Michel Tixier, réalisateur du clip et des illustrations, Flairs, compositeur de la musique et le studio ANONYMOUS, chargé du développement, ont rivalisé de talent pour donner vie à ce projet.

Plus d’infos : http://www.aides.org/sexy-fingers-un-doigt-pour-se-faire-depister-1110

Et avec votre petit doigt, vous avez le droit de faire passer l’info, il faut quand même qu’on éradique ce bazar là….

Artazart et Polaroid : concours photo Your Magic Universe 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous avez un vieux polaroid dans votre placard? Il est temps de lui donner la seconde vie qu’il mérité.

Depuis l’aboutissement des travaux de quelques anciens salariés de l’entreprise, dont la cessation d’activité en 2007, semblait bien avoir sonné le glas, les aficionados de la photographie instantanée ont repris espoir. Ce concours, placé sous le patronage de Patti Smith, est là pour nous en donner la preuve éclatante.

Vous avez jusqu’au 20 septembre 2011 pour envoyer vos 3 tirages polaroid avec votre dossier et 5 euros d’inscription.

A gagner : des polaroid évidemment, des expositions, des sacs photos, des abonnements, des tirages, le tout avec le soutien de nombreux partenaires.

Tous les détails ici

Vendeur de journaux à Center Square un jour pluvieux de marché

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Il pleut aujourd’hui, la presse ne va pas très bien, alors je me suis dit qu’une photo d’un vendeur de journaux en 1941, sur la place centrale du marché de Lancaster en Pennsylvanie un jour de pluie pourrait vous intéresser… D’autant qu’elle est superbe. (photographe : Marjory Collins).

La « Us-Farm Security Administration » a réuni une vaste collection de photographies prises entre 1935 et 1944, décrivant la vie quotidienne de l’Amérique. 175 000 clichés en noir et blanc, ce n’est pas rien et c’est passionnant.

Plus de détails sur la FSA (Farm Security Administration)

Voyages – Concours de photos: avec Libération et l’Apaj jusqu’au 4 septembre

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Libération et l’Association pour l’aide aux jeunes auteurs (Apaj) organisent un concours photo réservé aux jeunes de moins de trente ans, parrainé par Yann Arthus Bertrand.

2000 euros de prix. Date limite des envois dimanche 4 septembre.
Le thème: les rencontres et portraits.

Toutes les infos ici

Georges prend parti pour Eva Joly

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

A la musique qui marche au pas, il préférait avoir mauvaise réputation.

Pauvre Eva, c’en est fini de la sienne. Tous nos sapeurs Camembert sont montés au créneau pour fustiger une remarque, maladroite certes, mais si bienvenue pour nos rois de la rodomontade.

Elle n’a plus qu’à se réfugier avec le grand Boris dans les défilés très arrosés, en chantonnant qu’elle n’est pas venue ici pour se faire engueuler, mais juste pour voir sans retard sur le boulevard défiler le roi de Zanzibar et uniquement parce que ça rime, en descendant de son drakkar… ♪ ♫♪♪ ♫

La nostalgie pour les primates…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

« Quand on a beaucoup médité sur l’homme, par métier ou par vocation, il arrive qu’on éprouve de la nostalgie pour les primates. Ils n’ont pas, eux, d’arrière-pensées. »

(Camus, La Chute)

Ce qui nous renvoie inexorablement à la frise de l’institut de paleontologie… n’est-ce pas?

Kate Moss points and shoots et s’expose à la Galerie de l’Instant jusqu’au 14 septembre 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Kate Moss points and shoots  Kate Moss points and shoots

Un pochoir trouvé à Mouffetard, une pub  avec la brindille Kate Moss pour Nikon (1986) et voilà un gars qui, avec son carton et sa bombe,  a tout compris.

Si en gardant Kate,  vous enlevez toutes les fringues inutiles, bref tout ce qui pourrait troubler le message, vous obtenez une sorte de perfection dans l’ellipse… et dans l’efficacité.

Cette fille là, mon vieux, elle est terrible… Et si on dit que le Roi est nu pour signifier qu’il a tout perdu, pour elle c’est exactement le contraire.

Elle est tellement terrible, avec un je ne sais quoi qui fait qu’elle est un rêve pour les photographes, que la galerie de l’Instant a eu l’excellent idée de réunir quelques unes de ses photos prises par quelques grands noms de la photographie: Paolo Roversi, Bert Stern, Bettina Rheims, Corinne Day, Ellen Von Unwerth, Rankin; Albert Watson, Arthur Elgort, Marc Hispard, Mike Figgis , Richard Dumas, Mary McCartney, Patrick Demarchelier, Juliette Butler, Bruno Klein, Axl Fred… huuum?

C’est à la Galerie De l’Instant, 46, rue de Poitou, 75003
jusqu’au 14 septembre 2011.

Le point éphémère reste ouvert tout l’été

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone


 

MUSIQUE
Mercredi 13 juillet : Bal du 14 juillet
Du 16 juillet au 31 août : Sunny After Work Apero Mix
Jeudi 25 août : Wild Nothing

ARTS VISUELS
Jusqu’au 14 juillet : Parcours Urbain Banlieuz’art
Du 16 juillet au 13 septembre : La jeune garde : Irwin Barbé, FX Boisson, Sarah Esteje, Sylvia Grincourt, Pierre-Antoine Menard, Yue Wu
Du 16 juillet au 13 septembre : Aurélie Slonina – Wild/Crash/Push

APPEL à CANDIDATURE
Un appel à candidature est lancé pour les résidences danse pour les périodes de septembre 2011 à mai 2012

Tous les détails ici

S’amuser avec les grands singes…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Frise du sculpteur Constant Roux sur la façade de l'institut de Paléontologie humaine, rue Réné Panhard

L’abbé Breuil, paléontologue de renom, a dit-on conseillé le sculpteur Constant Roux, pour les frises qui ceinturent le très étonnant institut de Paléontologie humaine, rue Réné Panhard dans le 13ème.

Cet abbé, aux idées assez contestées aujourd’hui, reflétait assez les idées de la fin du dix-neuvième et du début du vingtième siècle … et même plus tard, sur les peuples primitifs.

Je ne résiste pas à vous en proposer un détail, dont l’interprétation reste sujet à controverse.

Occupation bien innocente, perversité féminine, preuve que les singes sont finalement chatouilleux, première scène connue de porno chic??? On ne sait pas et même les féministes ne se prononcent pas.

Quelques uns y verraient même l’illustration des premiers travaux d’intérêt public pour grands singes dépravés, mais rien ne permet de porter le moindre crédit à ce fantasme politico populo démago… que l’actualité rend très suspect.

LouiseBrooks theme byThemocracy