Today’s picture : petit matin au port de La Flotte

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone



ENTRE est sorti – Une revue culturelle gratuite, c’est cher?

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Bon, il fallait bien faire un petit trait d’esprit, ENTRE s’en charge aussi, du genre « L’œuvre est ouverte et ENTRE y va ».

J’étais curieux de feuilleter ce numéro zéro qui revendique son droit à la subjectivité, comme si l’objectivité existait quelque part…

A vous de juger. Moi, en amoureux de Klimt, j’ai découvert Julien Salaud et quelques correspondances.

Cher, le gratuit? Quelques publicités émaillent ce numéro, mais des publicités culturelles et de bon ton. Il faut vivre, mais tant qu’à faire, avec élégance.

Alors? Rendez-vous en septembre pour le numéro UN. Et en attendant, parcourons donc ce numéro Zéro:

Escherichia coli vs les suicides en prison

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

A quoi ressemble donc la bactérie escheria coli? A ça.

Pas très ragoutant, hein? De l’avis général, cette bactérie, très commune, fait à peu près une centaine de cas sévères par an, et grâce à qui vous voudrez, pas tous mortels, fort heureusement. Quant aux intoxications alimentaires, je ne vous en parle même pas, on ne les compte plus.

Une centaine, c’est également le nombre approximatif de suicides réussis dans les prisons, dont on nous a tant parlé l’année dernière. Vous vous souvenez, on nous en parlait tous les jours et chaque nouveau cas occultait à peu près le reste de l’actualité.

Avez-vous remarqué que cette année il convient de parler du bacille et pas du tout des suicides des détenus?

L’administration pénitentiaire aurait-elle réussi à juguler tout à fait ce fléau de nos centres de détention? Non, non.
Serions-nous menacés d’une épidémie exceptionnelle? Pas davantage… enfin j’espère. Je viens encore de me laver les mains et je mange ma viande carbonisée.

Et pourtant, la moindre hospitalisation après ingestion d’un steak haché mal préparé ou mal conservé suffit à mettre sur le pied de guerre toutes les rédactions… qui se mobilisent comme un seul homme pour couvrir l’événement. Les plus drôles, ce sont les télés qui nous montrent le même envoyé spécial, ou peu s’en faut, transi, devant un hôpital sinistre, nous raconter, sinistre également, que d’après les médecins l’état de santé de la dernière victime est stable… et qu’il faudra attendre quelques jours pour juger de son évolution.

J’aimerais vraiment être petite souris pour assister depuis une corbeille à papiers à quelques conférences de rédaction et entendre les arguments pour et contre le choix des sujets à retenir. En parler ou pas? Ah oui, j’aimerais bien…

Nous à la Panse, on n’hésite pas, on en parle.

Expressions Urbaines avec Artiste Ouvrier, Jérôme Mesnager, Mosko et Associés, Cyklop et gérard Faure jusqu’au 9 juillet 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Expressions Urbaines avec Artiste Ouvrier, Jérôme Mesnager, Mosko et Associés, Cyklop et gérard Faure jusqu’au 9 juillet 2011, c’est à la mairie du 17ème,
16/20, rue des Batignolles
75017 Paris
Ouvert du lundi au vendredi
de 8 h 30 à 17 h
et jusqu’à 19 h 30 le jeudi

Pour prolonger la foire Saint Sulpice qui aura été bien arrosée.

A noter spécialement la signature le Jeudi 30 juin, de 17 h à 19 h, des livres d’Artiste Ouvrier, Jérôme Mesnager et Mosko et associés.

Pub – Diesel nous refait le coup du flacon égaré

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone


 

Il y a quelques années, en 2003 me semble-t-il, Tom Ford nous avait fait languir avec une campagne savamment orchestrée où il était question, parmi toute une série de pubs pour Dior Addict, d’un flacon glissé (par mégarde?) dans le slip de bain de la vénéneuse Liberty Ross.

Diesel, avec son parfum Fuel for Life, the new sexy fragrance, le glisse à son tour dans le pantalon de son jeune modèle brésilien, Marlon Teixeira qui semble ainsi paré pour toutes les éventualités. (Photographe Terry Richardson que j’aimais aussi beaucoup dans ses oeuvres pour Sisley…)

Street Art Paris place Saint Sulpice les 20,21 et 22 juin

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

 
La Foire s’appelait Foire Saint Germain.
Elle porte aujourd’hui le nom de Foire Saint Sulpice, une façon de reconnaître qu’il n’y a pas continuité… La mondialisation?…

Bon, ne nous attardons pas sur cette péripétie et allons donc place Saint Sulpice les lundi 20, mardi 21 et mercredi 22 juin pour parcourir les stands dédiés au Street Art, puisque cet art là est notre péché mignon et notre gourmandise.

Il y aura en particulier le stand de la galerie 13, avec Anis, Jerôme Mesnager et Mosko et Associés (voir le flyer)

et le stand de la galerie Fanny Guillon-Laffaille, avec Miss Tic, Mr Lolo et Paella. Huuum!

Et beaucoup d’autres à (re)découvrir.

Fera-t-il beau?

Les copains d’avant !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Décidément, j’ai adoré ces pochoirs alignés sur la table d’un petit restaurant au pied du pont de l’Île de Ré. Et c’est vrai que peu ou prou, avec tous ceux là, nos bons pays occidentaux ont partagé leur tartine à la récréation.

Evidemment, il en manque, en particulier notre bon Bachar el Assad qui montre en ce moment combien il est digne d’y figurer et qui fait un malheur sous le préau.
 

Mahmoud Ahmadinejad, Hosni Moubarak, Ben Ali, Mouammar Kadhafi, Ali Abdallah Saleh.

Bref, à méditer!

Shadows and reflection: Jef Aerosol, Blek le Rat, C215, Miss Tic, Kris Trappeniers et Vhils… chez Magda Danysz du 25 juin au 30 juillet

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone


C215

L’art de rue, et le pochoir en particulier, ce n’est plus une nouveauté, entre dans les galeries. Vous qui suivez mes petites divagations depuis des années, vous avez suivi l’éclosion de cette tendance, avec quand même beaucoup de laissés pour compte sur le bord du chemin difficile qui mène de l’anonymat de la rue à un début de notoriété qui permette aux artistes d’espérer vivre de leur art.

La galerie Magda Danysz essaie, dans cette exposition Shadows and reflexion, de dresser un bilan des techniques et des inspirations du pochoir en réunissant quelques uns de ses représentants : Jef Aérosol, Blek le Rat, C215, Miss Tic, Kris Trappeniers et Vhils.

Le titre de cette exposition me semble très judicieux, tant le pochoir joue en effet sur le contraste entre ombre et lumière, noir et blanc, masquages et couleurs et de toutes façons entre dérobades et révélations, sans parler des deux sens du mot réflexion.

L’exposition Shadows and reflexion a lieu du 25 juin au 30 juillet 2011
Galerie Magda Danysz 78 rue Amelot, Paris 11
Vernissage le samedi 25 juin de 18h à 21h
Renseignements: tel +33 (0)1 45 83 38 51 Site Internet: www.magda-gallery.com

Quelques liens eut-être?
Jef Aérosol
Blek le Rat
C215
Miss Tic ou sur la Panse
Kris Trappeniers
Vhils

Today’s Picture : Finies, les vacances!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Bon! Nous voici de retour, l’oncle, sa panse et l’Ours ainsi que le Capitaine Cap, of course.

Dommage, ça commençait à mordre… Si, si!

Harry Potter : la bande annonce des Reliques de la Mort 2ème partie – sortie le 13 juillet 2011

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

LouiseBrooks theme byThemocracy